Archives par mot-clé : histoire

Le Cartulaire de Redon en fac-simile

Un très beau fac-simile d’ouvrage ancien est maintenant disponible à la librairie : celui du Cartulaire de Redon.

BZ00418GLe Cartulaire de Redon contient les copies des titres de propriété collationnées par l’abbaye Saint-Sauveur, fondé à Redon en 832. Cette collation va débuter couvrir des actes et des chartes datées de la fin du VIIIe siècle au milieu du XIIe siècle.

Cet ensemble représente une source majeure pour connaître l’Histoire de la Bretagne à l’époque médiévale.

Ce fac simile a été réalisé par l’Association des Amis des Archives Historiques du diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo.

Cette édition se présente en deux grands volumes in-folio, cartonnés sous toile de couleur brique, avec impression dorée du titre sur le premier plat. Le fac-simile lui-même couvre la quasi totalité du premier volume. Le reste représente un appareil critique de grande importance.

 

Une plongée dans les « J’ai Lu » bleus (Leur aventure)

Loin de moi l’idée de vous faire découvrir une collection, ou de sortir de l’oubli une série d’ouvrages, en vous présentant aujourd’hui la fameuse « J’ai Lu : Leur aventure ». J’ai bien conscience de l’inutilité de la chose, tant cette série a eu un réel succès dans les années 60 et 70, inondant ainsi depuis des dizaines d’années les étales des libraires d’occasion.

bleu1Celle que l’on appelle familièrement la J’ai Lu Bleue propose des ouvrages d’histoire autour de la Deuxième Guerre Mondiale.

bleu2Les couvertures, toutes originales, étaient l’oeuvre pour la plupart d’Antonio Parras, un illustrateur populaire et prolixe de grande qualité.

bleu3La collection comptait 174 volumes (semble-t-il, après vérification sur la page Wikipedia qui lui est consacrée) (et qui est très bien faite, d’ailleurs, notamment avec la liste complète des titres)… et je viens juste d’en rentrer 57 !

bleu4À noter que cette collection fut complétée par la collection « L’Aventure aujourd’hui », aux couvertures identiques mais rouges, consacrée, elle, aux conflits modernes.

rouge

Une nouvelle liste thématique : Histoire, Militaria, Politique

Je vous propose aujourd’hui la troisième liste thématique de la librairie.

liste03Après une liste sur les communautés seventie’s et la contre-culture, et une deuxième consacrée à l’enfantina ancien, la nouvelle liste est consacrée cette fois à l’Histoire.

Vous pouvez la télécharger >> ici << .

C’est un petit florilège des livres que la librairie propose, notamment sur la Chouannerie ou le Premier Empire, sur les guerres de 70, de 14-18 et de 39-45

Bonne lecture !

F, comme … « Fleurs de pierre », de Sakaguchi Hisashi

Cette série est l’une des plus grandes frustrations de ma vie de lecteur… et je suis sur le point de vous la faire vivre !…

fleurdepierre01J’ai découvert ces mangas (publiés en France en grand format, avec le sens de lecture occidental) tout juste après avoir lu la magnifique biographie (qui est à mon avis un pur chef-d’oeuvre) que Sakaguchi Hisashi a consacré au moine zen Ikkyû. Cette vaste fresque historique et philosophique m’avait passionné, et je cherchais alors tout ce qui était disponible du même mangaka.

fleurdepierre02J’ai donc lu sa petite vision science-fictive « Version », mais surtout, j’ai découvert « Fleur de pierre ».

Là aussi, nous sommes en présence d’une fresque historique : nous sommes en Yougoslavie, à la fin des années 30. Un groupe de jeunes écoliers se rendent en excursion de découverte géologique. À la sortie de la grotte, dans laquelle ils ont pu admirer les fameuses Fleurs de Pierre, qui fournissent le titre à la série, il se rendent compte que la deuxième guerre mondiale vient d’éclater (dans une planche d’une grande intelligence de mise en scène, e d’une force incomparable, mais je vous laisse le plaisir de la découvrir…)

fleurdepierre03La brutalité de l’Histoire (avec sa « grande Hache » dirait Georges Perec) cueille les élèves dans leur insouciance, et l’on s’attache à la trajectoire de certains d’entre eux, dans le quotidien de leur implication.

Et c’est là qu’intervient, comme je vous disais tout à l’heure, la frustration : devant le succès intimiste de cette série (nous sommes à l’époque où les éditeurs généralistes de BD sentent que la manga va prendre une place importante, mais n’y connaissent encore pas grand chose… Vents d’Ouest s’attendait-il, avec cette série, à un succès à la Dragon Ball ?…), l’éditeur décide de ne pas faire traduire les derniers tomes ! Trois volumes sont disponibles en France, alors que la série japonaise en compte six !

Il nous reste deux possibilités : apprendre le japonais, ou faire pression sur un éditeur pour qu’il se décide à reprendre la série dans son intégralité !…

En attendant, et malgré ça, la lecture de ces trois tomes reste indispensable, à mon avis, pour voir l’impact de l’Histoire sur la vie quotidienne, et pour comprendre les événements plus récents autour de la Yougoslavie.