Archives par mot-clé : BD

Le libraire est de sortie :-D

Petit planning des futures activités de la librairie, hors les murs…

Premier évènement : Pré en bulles

bandeau-site-2018-copieCe 23 septembre, la librairie aura un stand au festival de BD de Bédée ! J’y amènerai principalement des albums du 9e art, mais aussi quelques enfantina anciens…

Deuxième évènement : Le Salon du Livre Populaire, à Elven

elven_219906Rendez-vous le 2 décembre, en Morbihan, à Elven, pour ce Salon du Livre Populaire. Dans mes valises, de fascicules et publications populaires, bien sûr, mais aussi pas mal de petites choses 😉

Troisième évènement : la Foire Saint Nicolas, à Montfort sur Meu

HennauCette année, la Foire Saint Nicolas fait peau neuve. Elle aura lieu le 8 décembre, et la librairie aura un stand dans l’espace Jeunesse, créée rue du Hennau. Et en plus, la librairie restera ouverte !

C’est tout (pour le moment…)

Mais je vous tiens au courant d’éventuels évènements supplémentaires ! Qu’on se le dise !

Y a-t-il un Barbare qui sommeille en vous ?

Son nom ? CONAN, bien sûr…

BD01490GÀ la librairie, vient d’arriver un important lot de BDs en tout genre (revues, albums souples ou cartonnés) ayant toutes en commun notre cher Cimmérien.

BD01470GLes scenarii sont signés par quelques grands noms, mais principalement par Roy Thomas, grand connaisseur du monde de Conan le Barbare.

BD01477MEt les dessinateurs, me direz vous… Hé bien, il y en a quelques uns, bien sûr, mais un nom, surtout, qui retient l’attention : JOHN BUSCEMA !!!

BD01484MSi vous êtes intéressés, venez jeter un coup d’oeil à la librairie.

OU venez à Pré en bulles, le 23 septembreBédée). La librairie y aura un stand, et je pense y amener ces volumes ! On a toujours besoin d’un Barbare pour la manutention et la sécurité d’un tel évènement 😀

Déferlante d’échos dans la savane montfortaise…

Voici venir un gros arrivage à la librairie : les deux premières époques quasi-complètes de la revue de BD « L’Écho des Savanes ».

BD01270GLe premier numéro paraît à l’été 1972, et c’est le choc. La BD était sage, plutôt destinée aux enfants, avec des traits biens faits. Elle devient provocante, scandaleuse, impudique (voire obscène, et en tout cas très sexuelle). Bref : ADULTE !

BD01272GFondée par Brétécher, Gotlib et Mandryka, elle ne publiera, dans les premiers temps, que des BDs de ces trois artistes-là.  Trimestrielle au début, elle se fait bimestrielle (au n°11) puis mensuelle (au n°16)… Il faut donc plus de BDs, et donc plus de dessinateurs ! D’autant que Gotlib et Brétécher partent dès le n°11 !

BD01275Arrivent alors au sommaire des BDs d’Yves Got, de Lob, de Moebius, de Pétillon, de Pichard, de Solé, et sont traduites des oeuvres de Crumb et de Wood.

BD01279GLa ligne éditoriale bouge, Mandryka part, et malgré l’arrivée de sang neuf (comme Jean Teulé, Martin Veyron, Vuillemin…), la revue arrête de paraître en 1982 (avec son n°84).

BD01258GSuite au dépôt de bilan des Éditions du Fromage (l’éditeur de « L’Écho des savanes »), c’est Albin Michel qui va racheter l’ensemble du fonds… et donc également la revue.

Augmentant la part du contenu rédactionnel, ils vont faire appel à de nouveaux noms pour la partie BD du magazine (la plupart des auteurs originels s’étant fait la malle chez d’autres éditeurs) C’est l’arrivée de van den Boogaard, Dimitri, Gillon, Liberatore, Magnus, Manara

BD01241GLa ligne éditoriale vire vers une sorte de magazine de société très fortement obsédé par le sexe… L’un de leurs faits-d’arme, d’ailleurs, est d’avoir publié la pré-originale de la BD de Manara « Le Déclic ».

BD01238GLe lot que la librairie vient d’acheter couvre toute la première époque, dès le n°1 de 1972, et s’arrête aux portes de 2004 (la revue s’arrêtera sous sa deuxième forme en décembre 2006, pour renaître en avril 2008, sous la direction des éditions Glénat).

Voila donc un ensemble qui court sur plus de 30 ans, et qui éclaire l’arrivée de l’âge adulte dans l’histoire de la BD en France !

Ribouldingue, Filochard et Croquignol hantent la librairie !

Certains ont découvert les publications Offenstadt grâce aux Pieds Nickelés… Pour moi, c’est l’inverse 😀

pieds nickelésGrand lecteur de José Moselli, je tente toujours de mettre la main sur toute publication de la célèbre écurie Offenstadt (connue principalement sous les aspects de la Société Parisienne d’Édition). Et c’est dans les page de L’Épatant, bien sûr, que j’ai découvert, il y a maintenant pas mal d’années, la célèbre bande des Pieds Nickelés.

c5a0d4b9316a5535823f99bccacc785eJe rentre régulièrement des « Beaux Albums de la Jeunesse Joyeuse » … Mais cette fois, c’est une publication plus ancienne qui est proposée à la librairie !

rois du caoutchoucIl s’agit de l’ÉDITION ORIGINALE de l’album « Les Pieds Nickelés rois du caoutchouc » (en 1938). Dans un vraiment bel état, qui plus est !

BD01066M_2L’occasion de plonger dans les aventures des trois plus célèbres escrocs de la planète BD !

La Croisière des enfants, d’André Hellé

André Hellé (de son vrai nom André Laclôtre, 1871-1945) a été l’un des artistes les plus novateurs de son temps. Son trait épuré, ses aplats de couleurs, en font un artiste profondément moderne.

EF00464G-bReconnu dès le début de ses créations, il fera dire de lui : « On cherchait en vain à [l’]art audacieux [des livres pour enfants] un ancêtre à travers la longue et noble lignée des illustrateurs du XIXe siècle. Andre Hellé c’était tout neuf. (…) Dédaignant les détails, Hellé avait saisi le rythme caché et il le traduisait avec une apparente naïveté. (…) Avec lui le mouvement moderne de peinture est entré dans l’illustration du livre pour enfants » (Claire Huchet Bishop, dans la French Review, en 1936)

EF00464G_2EF00464G_3La librairie est heureuse de proposer à la vente un ouvrage magnifique de cet artiste, cette « Croisière des enfants », dans un vraiment bel état.

Ce livre, comme beaucoup d’autres, est présenté dans notre deuxième liste thématique, consacré à une sélection d’enfantina (ancien comme moderne), de BD et de beaux livres… Vous pouvez télécharger ladite liste ici :

EnfantinaDes exemplaires papier de la liste sont disponibles en librairie (ou sur demande par mail).

Les Mirifiques Aventures d’Albert, Toto, Black et Jacquot, de J.-Jacques Roussau

S’il est un domaine dans lequel L’Ouest-Éclair, fameux journal, ne semblait pas des plus à l’aise, c’est bien le feuilleton pour enfants. Depuis le début du siècle, les Offenstadt inondent le marché avec leurs publications, et c’est en 1927 que la direction du journal décide de donner une place dans ses pages à une publication pour enfant.

BD00730G_2Chaque jeudi paraît alors une demi-page, faite de 16 vignettes (à bulles !), qui raconte les aventures de deux garçons, avec leur chien et leur perroquet, embarqué autour du monde, avec le capitaine du bateau qui cherche toujours à leur nuire… et qui, immanquablement, voit ses plans se retourner contre lui ! Ce sont « Les Mirifiques Aventures d’Albert, Toto, Black et Jacquot » de Jean-Jacques Roussau (sans le *e* 😉 )

Dès la fin de cette publication, un album est édité par R. Bachelet, qui regroupe l’ensemble des planches, inaugurant ainsi les premiers « produits dérivés » issus de L’Ouest-Éclair !

BD00730GC’est cet album que la librairie propose aujourd’hui à la vente !

I, comme … « Instinct sauvage », une BD de Fréhel et Alessandra

Voici une BD efficace.

instinctSauvageEntre polar hardboiled et graphic-novel moderne (et même, post-moderne), cet Instinct sauvage, comme on dit, envoie du lourd !

Grinçant, glaçant, teinté d’humour (noir), le scénario d’Hervé Fréhel est servi par le dessin merveilleusement hâché et nerveux de Joël Alessandra.

Le pitch (comme on dit dans les émissions à la mode) : au milieu, l’argent d’un des chefs de la mafia. Autour, pas mal de monde, trop, qui aimerait mettre la main dessus. Pas plus, pas moins (efficace, je vous dis).

Certains ont reproché à cette BD son aspect trop foisonnant, voire non maîtrisé. Je dirais, moi, qu’elle déborde d’idées et de postures. On accroche ou pas, mais ce que j’aime ici, c’est renouer avec le poing dans la tronche des grands hardboilers !

Lili, Aggie, Bibi et les autres… Un petit tour de la collection « Jeunesse Joyeuse » !

Joli arrivage à la librairie d’une cinquantaine d’ « albums de la jeunesse joyeuse » !

20170208_103342

Parmi les titres en rayon, les quatre séries principales :

  • Aggie :

BD00221MAggie, c’est la jeune fille moderne par excellence. Une sorte de Cendrillon (orpheline de mère, père remarié, souffre-douleur dans sa famille), la modernité en plus, avec un sens aigu de la vie et une ribambelle d’amis.

  • Bibi Fricotin :

BD00196MBibi Fricotin est un garçon amusant et facétieux. Aidé de son fidèle ami, Razibus, il vit des aventures endiablées de redresseur de tord !

  • Lili :

BD00181MLili ( de son vrai nom Élisabeth Alice Amélie Élise Marie-Line d’Orbois) (on comprends qu’elle préfère le diminutif Lili…) a connu de nombreuses aventures et avatars. Elle est surtout connue pour être cette adolescente débrouillard des années 50 (mais ses aventures dans les premiers Fillette faisaient d’elle une jeune fille, puis une jeune mariée, etc.)

  • Les Pieds Nickelés :

BD00166MLes trois Pieds Nickelés, respectivement dénommés Croquignol, Filochard et Ribouldingue, sont roublards et impertinents. Ce sont trois crapules, champions de la débrouille, diablement et joyeusement contestataires, qui ne manquent jamais une occasion pour se moquer des nantis et des imbéciles, d’eux-mêmes et de nous !

Calendrier de l’Avent de la librairie, Jour 17 : Spoon et White tome 1, de Léturgie & Yann & Léturgie

Spoon & White, ou le pire duo de flic des États Unis…

spoonwhite1a_14112003Dans toutes les séries, dans tous les romans, dans tous les films, quand vous avez un duo de flics, ce sont toujours les meilleurs amis du monde, malgré leur différence. Prenez Starsky et Hutch. Ou Martin Riggs et Roger Murtaugh

Et bien, pas là !

Spoon, c’est un petit nerveux, fan du Clint Eastwood d’Inspecteur Harry, et plutôt chatouilleux de la gachette.

White, c’est un grand gars qui se croit le plus beau mec du monde, et qui pense que la loi, c’est pour les autres.

Ils sont coéquipiers, et ils se détestent…

Ah, oui, forcément, il y a une femme dans l’histoire, aux formes plantureuses : Courtney Balconi. Une journaliste vedette, dont tout le monde est amoureux, et qui exècre notre duo de choc.

Et pour achever de vous donner le ton, quelques mots de cette première enquête (intitulée sobrement « Requiem pour dingos« …) : Spoon, White et Courtney se retrouvent tous les trois dans un hotel, au soleil. Quand soudain, des preneurs d’otages font main basse sur l’établissement… qui est aussi occupé par une secte qui avait décidé d’un suicide collectif !

Vous aimez l’humour noir ? Alors c’est LA bande dessinée à lire !