Hokusaï, et l’ Ippitsu Gafu

Hokusaï est certainement l’artiste japonais le plus connu en Occident.

fujiyama2Ses vues du Mont Fuji, notamment, furent parmi les premières estampes (ukuyo-e) vraiment connues des occidentaux. Et Hokusaï est aussi, certainement, l’artiste japonais qui influença le plus les peintres impressionnistes, parmi lesquels Paul Gauguin, Vincent Van Gogh, Claude Monet ou Alfred Sisley.

fujiyama1Outre ses estampes, Hokusaï publia quelques ouvrages, qui se situe toujours entre le manuel de dessin et une vision philosophique du monde où l’homme n’est qu’un élément au milieu de la nature, et se doit de se rapprocher d’elle.

C’est le cas de l’ouvrage que la librairie vous propose, l ‘Ippitsu Gafu (ippitsu, c’est l’art d’achever un dessin en un seul coup de pinceau).

CouvertureSous un brochage japonais et une couverture muette, l’ouvrage propose 29 feuillets doubles, plus un feuillet de préface (en japonais) et une page in-fine de colophon.

AR00170M   AR00170M_2
 

AR00170M_5   AR00170M_6
 

AR00170M_7   AR00170M_8

L’ouvrage date certainement de 1823, et est vraiment resté en bel état.

Ribouldingue, Filochard et Croquignol hantent la librairie !

Certains ont découvert les publications Offenstadt grâce aux Pieds Nickelés… Pour moi, c’est l’inverse 😀

pieds nickelésGrand lecteur de José Moselli, je tente toujours de mettre la main sur toute publication de la célèbre écurie Offenstadt (connue principalement sous les aspects de la Société Parisienne d’Édition). Et c’est dans les page de L’Épatant, bien sûr, que j’ai découvert, il y a maintenant pas mal d’années, la célèbre bande des Pieds Nickelés.

c5a0d4b9316a5535823f99bccacc785eJe rentre régulièrement des « Beaux Albums de la Jeunesse Joyeuse » … Mais cette fois, c’est une publication plus ancienne qui est proposée à la librairie !

rois du caoutchoucIl s’agit de l’ÉDITION ORIGINALE de l’album « Les Pieds Nickelés rois du caoutchouc » (en 1938). Dans un vraiment bel état, qui plus est !

BD01066M_2L’occasion de plonger dans les aventures des trois plus célèbres escrocs de la planète BD !

En retard, mais de tout coeur !!!

C’est un peu en retard, mais en même temps en le pensant du plus profond du coeur, que je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2018 !

livreCette année encore
Le bon à rien que je suis
Dans sa hutte d’herbe

À la différence de celle de Kobayashi Issa, ma hutte n’est pas faite d’herbe, mais de livres… Que cela ne vous empêche pas de venir me rendre visite 😉

Alliance des Jacobins de France avec le ministère anglais, de Méhée de la Touche

Voila un morceau d’histoire digne des plus grands romans d’espionnage…

HT00161MMéhée de la Touche (1760-1826), est un espion au service de Bonaparte. En 1803, il monte une opération d’infiltration des milieux royalistes en exil à Londres, afin de déjouer d’éventuelles conspirations contre le Premier Consul.

À Londres, il se fait passer pour un contre-révolutionnaire, qui serait poursuivi par la police française, et parvient même à tromper l’un des meilleurs agents anglais de l’époque, Francis Drake (diplomate à Munich et soutien des royalistes).

L’Angleterre, ignorant bien sûr ses véritables intentions, dote Méhée d’une somme de 192 000 livres pour sa contribution au renversement de Bonaparte !

Ce volume constitue les mémoires de Méhée de la Touche, passionnante de bout en bout et remplie d’anecdotes, et de portraits (au vitriol) des exilés français à Londres. Il contient également la correspondance entre Méhée et Drake, pour le moins compromettante pour ce dernier.

C’est un document incroyable, qui nous permet une plongée dans l’incroyable vie des espions de cette époque, tentant de survivre enchevêtrés dans les complots incessants.

À noter que Méhée de la Touche prit également part à l’attaque du Palais des Tuileries et devint Secrétaire de la Commune de Paris, puis Premier Secrétaire du Ministère de la Guerre sous le Directoire. À la suite du Coup d’état du 18 Fructidor, il fut condamné au bagne mais parvint à s’échapper.

Autres Contes du chat perché, de Marcel Aymé et Nathalie Parain

« Je me suis assis sous un pommier, et le chat m’a raconté des aventures qu’il était seul à connaître, parce qu’elles sont arrivées à des bêtes du voisinage et à deux petites filles qui sont des amies. Ces Contes du chat perché, je les donne ici sans rien y changer. L’opinion de mon ami le chat est qu’ils conviennent à tous les enfants qui sont encore en âge où on peut comprendre les bêtes et parler avec elles. »

EF00581M_2 Cette jolie introduction, on peut la lire dans le premier volume des Contes du chat perché, de Marcel Aymé. Et elle dit tout de cette série de jolis ouvrages pour enfants : la nature, l’enfance, le merveilleux animalier.

EF00581MEt c’est d’ailleurs aussi dans cet esprit que Nathalie Parrain a effectué un travail graphique remarquable.

EF00581M_3Cette artiste d’origine russe amena à l’illustration de livre d’enfants, une pointe de l’art constructiviste russe de l’époque (à la Malevitch). Elle fut l’une des premières à considérer qu’un livre pour enfant n’était pas un sous-livre, et qu’il fallait le considérer, bien évidemment, comme un objet de culture à part entière !

La Survivance des Mérovingiens à Rennes-le-Château ?

L’énigme de Rennes-le-Château, et de l’abbé Saunière, hante les pages d’un nombre considérable d’ouvrages et autres exégètes de l’Histoire Secrète. Louis Vazart fut l’un de ces auteurs érudits qui se penchèrent sur la question.

Après recherches diverses, voici sa thèse (très grossièrement résumée) :

Dagobert II a été assassiné près de Stenay en 679, ce qui fait de lui, de ce fait, le dernier des rois mérovingiens. Mais nulle information n’est réellement donnée quant à son fils, Sigesbert IV… Ce dernier se serait installé à Rennes-le-Château, assurant ainsi, en secret, la survivance des Mérovingiens, et mêlant cette lignée royale aux découvertes de l’abbé Saunière.

Dagobert IICette thèse, il la défendait dans l’association qu’il a créé (« le Cercle Saint Dagobert II ») et dans les livres qu’il auto-éditait. Et nous venons juste de rentrer un exemplaire de son ouvrage « Dagobert II et le mystère de la cité royale de Stenay ».

Ce tirage tapuscrit est rempli de reproduction de documents et photographies, à l’appui de sa vision historique, dont l’« Abrégé de l’histoire du roy Dagobert II » du Réverend-Père Vincent, datant de 1702, et qui occupe les dernières pages de cet ouvrage.

documentsQui plus est, dans notre exemplaire (numéroté « 002 » de la « prépublication 1983 »), nous avons découvert :

  • une enveloppe issu du « Cercle Saint Dagobert II » avec les cachets de l’association imprimés dessus
  • une deuxième enveloppe, à l’identique, mais contenant le n°1 des « Études mérovingiennes », ainsi que quelques éléments sur les activités de l’association
  • deux petits documents concernant le pèlerinage de 1984 à Stenay en l’honneur de Saint Dagobert II
  • une enveloppe dans laquelle on trouve deux négatifs (du sceau et du cachet) et deux reproductions de ces mêmes négatifs, sur de petits papiers

Un rare ensemble autour de cette énigme historique…

Le Rivage des Syrtes, de Julien Gracq

Quelques temps après La Littérature à l’estomac, ce pamphlet où il s’oppose violemment à la marchandisation de la littérature, Julien Gracq revient au roman avec Le Rivage des Syrtes.

Profondément en rupture avec la production de l’époque (qui se peuplait de romans existentialistes), cette histoire de la principauté d’Orsenna, une civilisation déclinante reproduisant sur le ton du mythe la montée du nazisme et la drôle de guerre.

Julien Gracq en 1951L’ouvrage est publié le 25 septembre 1951. Très vite, il attire les regards des lecteurs et de la critique. On lui prévoit les plus grands prix littéraires. Fidèle à sa vision de la littérature, Julien Gracq intervient dans la presse. Au Figaro Littéraire, tout d’abord, il dit qu’ « après avoir sérieusement détourné peut-être quelques jeunes (peu nombreux, qu’on se rassure) de la conquête des prix littéraires, [il ne] songe maintenant [pas] à la dérobée à [se] servir ». Il est donc « aussi résolument que possible, non candidat » au Goncourt (qu’on lui prédit), ni à aucun autre prix. Il affirme même, à qui veut l’entendre, qu’il refusera le prix s’il lui est attribué.

Notre exemplaireLe 3 décembre, l’Académie Goncourt annonce que Le Rivage des Syrtes décroche le précieux prix, dès le premier tour de scrutin (avec 6 voix contre 3). Conformément à ses déclarations, Julien Gracq annonce qu’il le refuse.

Devant le succès du roman (également lié à cette affaire), un deuxième tirage du roman doit fait par les éditions José Corti, moins d’un mois et demi après la première édition ! Les premiers exemplaires de ce tirage sont datés du 5 décembre, et la plupart, du 8 décembre (c’est d’ailleurs un tel exemplaire que la librairie vient de mettre en vente).

Le plus important, c’est que cette oeuvre majeure ait trouvé un public, et qu’un bon nombre de lecteur ait pu, à travers ce roman, découvrir la plume de l’un des plus grands écrivains de son siècle.

Histoire d’O, illustrée de photographies de Doris Kloster

Voila un roman qui a fait grand bruit !

Cette histoire de soumission sexuelle, par amour, d’une jeune femme aux désirs de son amant, a, dès sa sortie, fait couler beaucoup d’encre.

CU00016GPublié sous pseudonyme, ce roman des rites sado-masochistes donna lieu aux hypothèses toutes plus folles les unes que les autres concernant son auteur. Dominique Aury finira par avouer en être l’auteure. Secrétaire à la Nouvelle Revue Française, alors amoureuse de Jean Paulhan, elle souhaitait lui « écrire une lettre d’amour en forme de roman ».

CU00016G_2Très vite, le roman intéresse le cinéma. Clouzot souhaite le faire, mais n’y parvient pas. C’est en 1975 que le réalisateur d’« Emmanuelle » en réalise l’adaptation. C’est un film à la fois esthétisant et cru, finalement très lisse, qui passe sous quasi silence toute l’incroyable violence (des sentiments comme des actes) présente dans le roman.

CU00016G_3Le texte donne lieu à de nombreuses adaptations (BD avec Creepax, en série télévisée, etc.). Notre ouvrage, ici, est la vision du roman par Doris Kloster, photographe.

CU00016G_4L’ouvrage, édité à La Musardine (la fameuse maison d’édition consacrée à l’érotisme), propose les photographies de Doris Kloster, avec, en regard, l’extrait du roman qu’il illustre.

Une plongée modernisée dans cet érotisme qui fit tant scandale en 1955… et encore un peu aujourd’hui…

Un écrivain de la mer : Édouard Peisson

Joli arrivage dans les câles de la librairie que ce bel ensemble de romans d’Édouard Peisson !

Peisson-1Édouard Peisson (Marseille 1896 / Ventabren 1963) est un écrivain trop peu connu du grand public. Bénéficiant d’une aura certaine chez les lecteurs d’aventures maritimes, il est quasiment inconnu du grand public (seuls quelques romans sont encore disponibles, malgré le grand nombre de romans écrits, et malgré « Le Voyage d’Edgar », qui fut le livre de lecture de toute une génération d’écoliers !).

20171212_112239Des promenades faites sur le Vieux-Port, avec son père et son grand-père, il gardera une véritable envie de mer. Dès qu’il le peut (à 18 ans), il s’embarque et commence sa carrière de marin de commerce.

20171212_112251Mais en 1923, c’est la crise dans le métier, et Édouard Peisson se retrouve débarqué. Il ne naviguera plus jamais. Il se lance alors dans une carrière d’écrivain, afin de retrouver (et de transmettre) ses sensations maritimes. Peu à peu, il se fait un nom dans le milieu, consacrant, chose rare, la quasi entièreté de son oeuvre à la marine marchande.

20171212_112316Ses personnages, forts et humains, racontent leur vie à bord des bateaux. Dans un style direct, sombre, presque sec, il mène ses livres comme on mène un navire : à bon port ! Son style dépouillé, cherchant toujours à ne dire que l’essentiel, reste l’une des grandes marques de fabrique de cet écrivain que l’on a parfois comparé à Joseph Conrad.

20171212_112304La librairie vient donc de rentrer une quinzaine de ses romans, tous chez Grasset, et tous dans un bel état.

Dans les jours qui viennent, ils arriveront à la vente ! Surveillez donc par ici. Et bon voyage !

Librairie d'occasion à Montfort sur Meu