Bibliothèque illustrée de la Chocolaterie Poulain

Voila une série de petits ouvrages miniatures des plus étranges et sympathiques !

TitreIl s’agit d’une collection miniature (env. 4,50 x 7 cm), proposant de petits textes, contes et autres micro-nouvelles.

La couverture, en carton un peu fort, porte au premier plat le titre du texte, et quasiment systématiquement une jolie chromolithographie en relief, contrecollée ! Le quatrième plat est réservé à la mention « Bibliothèque illustrée de la Chocolaterie Poulain ».

20170708_103207Ces mentions sont en différentes couleurs (rouge, bleu, marron, violet, vert ou gris). La couleur en elle-même ne semble pas porter une signification précise. Il doit juste s’agir de variations de couleurs lors de l’impression des couvertures…

20170708_103232À l’intérieur, l’ouvrage prend la forme d’un leporello, avec le texte sur 3 colonnes, recto-verso.

20170708_103242L’ouvrage se termine parfois sur un texte publicitaire concernant les bienfaits du chocolat de qualité…

20170708_103252La librairie vient de rentrer une quarantaine de ces petits ouvrages, quasiment tous avec leur chromo, et en bel état !

20170708_102114En violet :

  • Le Noyé
  • Lettre au Bon Dieu
  • Les six compagnons auxquels rien n’est impossible
  • Le Prince chéri
  • Les découvertes de M. Jean
  • Le chevreuil blessé
  • Jean le petit sorcier
  • Don Quichotte
  • Djinah ou la chèvre mystérieuse
  • Le petit brave
  • Blondine, Bonne-Biche et Beau-Minon
  • Le brigand Rock
  • Le lion reconnaissant
  • Tom Pouce
  • La poule aux oeufs d’or (sans chromo)
  • Aladin et la lampe merveilleuse (sans chromo)
  • Le serpentin vert (sans chromo)

20170708_102129En marron :

  • Le mauvais génie
  • L’enfant de la bonne vierge
  • Le sorcier Baraflamme
  • La reine des Amazones
  • Le cordonnier et le tailleur
  • Les fées (sans chromo)

20170708_102704En bleu :

  • Blanche-Neige
  • La reine des abeilles
  • Le château fantastique
  • La passion du jeu
  • Le singe ou le revenant
  • Le zouave et son chat
  • Les trois cheveux d’or du diable
  • Le vieux roi et le jeune paysan
  • Mr de Crac

20170708_102707En rouge :

  • La danse des oeufs
  • Le grand-père
  • La poule aux oeufs d’or
  • Le naufrage du petit Jacques
  • L’ours et le roitelet
  • L’ondine de l’étang

20170708_102738En vert :

  • Le dévouement de Marcel
  • Le géant Brida
  • Le chien du Saint Bernard

20170708_102124En gris :

  • Le voyage de M. Clopinet
  • Le juif dans les épines

 

« La K7, le plein d’infos », ou le magazine audio en vente sur les aires d’autoroute

Une étrangeté sur le blog de la librairie, à nouveau, après les livrets Nutella : « La K7 Le Plein d’infos ».

Début 1998, apparaît une cassette audio, dans une protection cartonnée, et qui est vendue uniquement sur les aires d’autoroute et dans les stations services. L’idée est de proposer, deux fois par mois, l’équivalent sonore d’un magazine papier de reportages.

VP00052PPas vraiment une somme de chroniques de type radio, assurément pas des articles de presse écrite, dont pourtant ils s’inspirent fortement, ces cassettes audio relèvent assurément de l’inclassable. Sans compter que leur lancement se fait au moment de la disparition de la cassette audio au profit du CD ! Quel timing ! 😉

Nous venons de mettre la main sur les trois premiers numéros, et on ne sait pas si ce sont les seuls numéros parus… Voici les sommaires…

N°1 (14 janvier 1998) :

  • Daniel Herrero : un homme … etc.
  • Reporters sans Frontières
  • Le Mystère de Pigalle
  • 7, 8, 9 : téléphonez malin !
  • Le scandale de l’amiante
  • L’enfant qui voulait voir la mer
  • Une greffe de foie exceptionnelle
  • Mode : Rondes de nuit
  • Cuba : peso ou dollar ?

N°2 (28 janvier 1998) :

  • Droits de l’Homme : les héritiers de Zola
  • Mondial, rêve de gosses
  • 08 36 … : un drôle de numéro
  • Une braguette à 200.000 $
  • Alerte au mercure ?
  • Angoulême : capitale de la B.D.
  • Vous avez dit Laguiole
  • Cuba pas très catholique

n°3 (sans date) :

  • Spécial coupe du monde : interview en coup d’envoi, Jean-Luc Delarue
  • Spécial coupe du monde : Nathalie Le Gall, l’affiche
  • Spécial coupe du monde : La sécurité, le foot au féminin
  • Le « X » de Pamela Anderson
  • Les belles préfèrent les laids
  • La colère d’un chômeur
  • Une « Brève de comptoir »
  • Quentin, 12 ans, surdoué
  • La vie quotidienne à Cuba

Et il y a, dans chaque numéro, les instructions pour gagner un voyage à Cuba (d’où également les reportages systématiques).

L’animateur est Gilles Roussel, c’est produit par D.M.J. (à Paris), avec l’Agence Tandem au service de presse…

Que dire de plus, sinon que je ne sais pas grand chose d’autre sur ces objets sonores ?… D’ailleurs, si certains d’entre vous en savent plus, écrivez moi, j’étofferai cet article…

K, comme … « Histoire de Lisey », de Stephen King

Je tiens vraiment énormément à ce livre de Stephen King. Il fait partie de ces romans dans lesquels l’auteur s’interroge sur la manière dont l’écriture arrive, se produit, est reçue. On trouve dans cette veine quelques chefs-d’oeuvre absolu, comme Misery.

Mais j’ai un lien très particulier avec cette Histoire de Lisey.

liseyLisey a été dans l’ombre de son mari pendant très longtemps. Lui était un très grand écrivain, qui commence à être étudié dans les universités. Et pour tous, elle n’était que la personne, là, à côté de lui. Rien de plus.

J’écris « était » car il est mort il y a maintenant quelques années. Lisey se refusait à trier le bureau dans lequel il écrivait, mais devant l’insistance de la sphère universitaire, elle se décide enfin à mettre un peu d’ordre.

C’est, pour elle, une véritable plongée dans ses souvenirs…

Mais c’est aussi exactement le moment où des soucis familiaux vont advenir. Sans compter ce fan absolu de l’oeuvre de son mari, quelque peu inquiétant (voire TRÈS inquiétant…), qui pointe le bout de son nez.

Elle qui s’était un peu retirée de la vie, la voila qui va devoir y revenir de pleins pieds.

Ce roman, il m’est arrivé dans les mains un peu par hasard. J’étais, dans mon jeune temps (comme on dit), un grand lecteur de Stephen King, mais peu à peu, j’avais déserté ses pages, attiré par d’autres plumes, d’autres thèmes, d’autres univers. Ce jour là, où je commençais cette Histoire de Lisey, j’avais juste l’idée de relire un King, juste comme ça, comme pour voir. Et celui-ci avait obtenu le Bram Stoker Award en 2006, alors…

Alors, je l’ai lu.

Et c’est avec ce roman que j’ai retrouvé la vitalité presque magique de son écriture. Lire ce livre a été un vrai choc, pour moi, un choc libérateur, vivifiant.

Aussi, oui, il a quelques défauts, quelques points-aveugles (de l’ordre du manque, pas de l’ordre de l’ombre…) Mais c’est un roman incroyable. Sur l’écriture, tout d’abord, mais surtout sur l’amour. Sur tous ces petits riens qui font une vie à deux.

Aussi, et très simplement, c’est un livre À LIRE, assurément !

Les livrets en cadeaux dans les pots de Nutella

Nutella, bien sûr, pour le collectionneur, ce sont les verres décorés… Mais il faut savoir également que Ferrerro France offrit des médailles, des pièces de puzzle en mousse… et des petits livrets !

Logo NutellaNous sommes dans le courant des années 80 et 90. Dans chaque pot de Nutella de taille de 400 g ou 750 g, est placé, entre le couvercle de plastique et un cache en carton, un petit cadeau… Les collectionneurs de BD se souviennent des médailles et des mini-BD sous licence Astérix. Mais l’offre est large et diversifiée !

Très souvent, ce sont de petits livrets (agrafés ou en leporello (livre-accordéon)), et les séries, de 6 publications différentes principalement, s’enchaînent à un rythme d’environ 2 à 3 par an (ce qui permet à Nutella de laisser le temps aux acheteurs de compléter leur collection, tout en les incitant à avaler une quantité de pâte à tartiner importante… 😉 )

Petit florilège de ce que la librairie peut vous proposer :

VP00038P1988 : Les Plus Grands Fleuves du monde (6 leporello)

VP00039P1989 : Nutella te raconte la Révolution française (6 leporello)

VP00050P1989 (?) : Champion, le sport ! (6 livrets agrafés)

VP00041P1990 : Les Grands Explorateurs (6 livrets agrafés)

VP00049P1990 : La Sécurité à la maison (6 livrets agrafés)

VP00043P1990 : La Météo (6 livrets agrafés)

VP00044P1991 : Les Fables de La Fontaine (6 leporello)

VP00046P1991 : Les Animaux et leurs mystères (6 livrets agrafés)

VP00040P1992 : Les Grandes inventions (6 leporello)

VP00042P1993 : L’astronomie (6 leporello)

VP00048P1993 : Découvre 6 grandes énigmes avec Nutella (6 leporello)

VP00047P1993 : Les Enfants du monde (6 livrets dépliants)

VP00045P1994 : Apprends l’écologie avec Nutella (sic) (7 leporello)

VP00051P(sans date) : La Sécurité routière (disques cartonnés)

Il faut noter aussi qu’à partir du début des années 90, chaque série propose un décor adapté dans lequel placer les éléments (un théâtre pour les livrets autour de La Fontaine, un ciel étoilé pour l’astronomie, une maison pour la sécurité domestique…), obtenu par le consommateur contre l’envoi de timbres.

J, comme … « Hopital Souterrain » d’Hervé Jaouen

Tout d’abord, trois mots : voila plus de deux semaines que je n’ai rien posté ici… Je pourrais vous dire que j’ai une excellente raison, tout ça, mais… ce n’est pas le cas ! J’ai juste été avalé par la quotidienneté de mon travail… Je me retrouvais, chaque soir, à me dire : « Mince, je n’ai toujours pas fait ma notule !… » Donc, aujourd’hui, je m’attache à mon fauteuil, et je m’y mets ! 😉

Donc, la lettre J… Et une double référence : l’auteur (Hervé Jaouen) et le lieu (Jersey). Le titre du roman ? « Hôpital souterrain ».

Hôpital SouterrainNous sommes donc à Jersey. Une petite fille vient de disparaître lors de la visite de l’Hôpital souterrain réalisés par les alliés durant la Deuxième Guerre Mondiale. Est-ce un simple incident ? Un enlèvement ? Plus que cela ? Des questions se posent, surtout devant la relation entre le père et la mère de la petite fille, qui montre nombre d’étrangetés… Et quel rapport cette disparition a-t-elle avec l’Histoire, celle de la Guerre bien sûr, mais aussi avec celle de Jersey elle-même, cette terre de sorcières de laquelle partirent nombre d’immigrants vers les États Unis, et spécialement vers Salem

Ce roman est, pour moi, l’un des plus aboutis et des plus étranges d’Hervé Jaouen. Là où on pouvait s’attendre à un roman policier assez classique, on tient en main une véritable plongée dans la psychologie des personnages, jusque dans leurs pensées les moins avouées. L’atmosphère, aussi, se fait des plus troublantes, et flirte très souvent avec le meilleur fantastique…

C’est une vraiment très belle lecture, que ce livre ! Et je vous le conseille sans avoir besoin d’aucune autre forme d’arguments, qu’un simple « LISEZ LE » !…

I, comme … « Instinct sauvage », une BD de Fréhel et Alessandra

Voici une BD efficace.

instinctSauvageEntre polar hardboiled et graphic-novel moderne (et même, post-moderne), cet Instinct sauvage, comme on dit, envoie du lourd !

Grinçant, glaçant, teinté d’humour (noir), le scénario d’Hervé Fréhel est servi par le dessin merveilleusement hâché et nerveux de Joël Alessandra.

Le pitch (comme on dit dans les émissions à la mode) : au milieu, l’argent d’un des chefs de la mafia. Autour, pas mal de monde, trop, qui aimerait mettre la main dessus. Pas plus, pas moins (efficace, je vous dis).

Certains ont reproché à cette BD son aspect trop foisonnant, voire non maîtrisé. Je dirais, moi, qu’elle déborde d’idées et de postures. On accroche ou pas, mais ce que j’aime ici, c’est renouer avec le poing dans la tronche des grands hardboilers !

H, comme … « Le Secret de Crickley Hall » de James Herbert

Il fait beau (même si ce n’est pas encore les chaleurs estivales), et les jours rallongent… À la librairie, la porte est grande ouverte, quelques caisses de livres squattent le trottoir, et les vitrines parlent de jardinages et de lecture-plaisir…

C’est le temps idéal pour se poser dehors, tranquillement, avec un bon livre, par exemple lors de la pause déjeuner, ou le soir avant, ou après, le repas.

Et j’ai un excellent livre pour ça :

milady0515-2011James Herbert est un grand auteur de best-sellers horrifiques. Il a réalisé par exemple la trilogie des Rats (ceux qui l’ont lu savent de quoi je parle…)

Ici, avec « Le Secret de Crickley Hall », on a affaire à un thriller fantastique d’une efficacité redoutable. Vous ne sortirez pas de se livre en criant au génie, mais par contre, il se peut que certaines pages vous fassent crier d’effroi !

Une famille, ayant subi un deuil intime particulièrement éprouvant, s’installe dans une maison abandonnée depuis longtemps, afin de dépasser cette terrible épreuve grâce à un nouveau départ. Mais la maison est-elle si abandonnée que cela…

La base est classique, une machinerie est bien huilée, mais l’écriture est efficace et directe, comme le très bon page-turner à l’américaine qu’il est.

Vous passerez un très bon moment, avec cet avant-goût de vos lectures de l’été. Et c’est parfois tout ce que l’on demande à un livre, non ?

G, comme … « Grounded » de Mark Sable et Paul Azaceta

C’est aussi pour ça que j’aime mon métier : à tout moment, quelqu’un peut pousser la porte pour me proposer des livres… On discute alors un peu, j’achète un lot, parmi lequel un ouvrage qui me fait de l’oeil.

Je l’emporte à la maison pour le lire…

groundedC’est exactement ce qui s’est passé avec Grounded, de Mark Sable et Paul Azaceta, une BD américaine, traduite en français chez Angle Comics.

Ce fut une très agréable lecture.

Jonathan, un jeune garçon, est persuadé qu’il deviendra un super-héros, comme tous ces personnages qu’il lit dans les comics achetés régulièrement. Il a beau se coudre, comme il peut, un costume, ou se coller des ailes dans le dos et sauter du toit (si si !…), ça ne marche pas…

Par contre, lorsqu’il découvre que ses propres parents sont des super-héros, pire, que le monde entier est peuplé de super-héros, qu’est-ce qu’il lui reste à faire ?…

Vraiment, je vous conseille cette BD, qui nous permet de passer un très agréable moment.

F, comme … « Fleurs de pierre », de Sakaguchi Hisashi

Cette série est l’une des plus grandes frustrations de ma vie de lecteur… et je suis sur le point de vous la faire vivre !…

fleurdepierre01J’ai découvert ces mangas (publiés en France en grand format, avec le sens de lecture occidental) tout juste après avoir lu la magnifique biographie (qui est à mon avis un pur chef-d’oeuvre) que Sakaguchi Hisashi a consacré au moine zen Ikkyû. Cette vaste fresque historique et philosophique m’avait passionné, et je cherchais alors tout ce qui était disponible du même mangaka.

fleurdepierre02J’ai donc lu sa petite vision science-fictive « Version », mais surtout, j’ai découvert « Fleur de pierre ».

Là aussi, nous sommes en présence d’une fresque historique : nous sommes en Yougoslavie, à la fin des années 30. Un groupe de jeunes écoliers se rendent en excursion de découverte géologique. À la sortie de la grotte, dans laquelle ils ont pu admirer les fameuses Fleurs de Pierre, qui fournissent le titre à la série, il se rendent compte que la deuxième guerre mondiale vient d’éclater (dans une planche d’une grande intelligence de mise en scène, e d’une force incomparable, mais je vous laisse le plaisir de la découvrir…)

fleurdepierre03La brutalité de l’Histoire (avec sa « grande Hache » dirait Georges Perec) cueille les élèves dans leur insouciance, et l’on s’attache à la trajectoire de certains d’entre eux, dans le quotidien de leur implication.

Et c’est là qu’intervient, comme je vous disais tout à l’heure, la frustration : devant le succès intimiste de cette série (nous sommes à l’époque où les éditeurs généralistes de BD sentent que la manga va prendre une place importante, mais n’y connaissent encore pas grand chose… Vents d’Ouest s’attendait-il, avec cette série, à un succès à la Dragon Ball ?…), l’éditeur décide de ne pas faire traduire les derniers tomes ! Trois volumes sont disponibles en France, alors que la série japonaise en compte six !

Il nous reste deux possibilités : apprendre le japonais, ou faire pression sur un éditeur pour qu’il se décide à reprendre la série dans son intégralité !…

En attendant, et malgré ça, la lecture de ces trois tomes reste indispensable, à mon avis, pour voir l’impact de l’Histoire sur la vie quotidienne, et pour comprendre les événements plus récents autour de la Yougoslavie.

Librairie d'occasion à Montfort sur Meu