Archives de catégorie : Trésors de la librairie

Agnès Rosenstiehl !!!

Pour moi, l’art d’Agnès Rosenstiehl est indissociable de cette petite chanson lancinante que j’entendais, enfant… « Mimi Cracra l’eau elle aime ça… l’eau moi j’adore ça ça dégringole et je rigole »…

EF00703MMais Agnès Rosenstiehl, plus qu’une manière de dessiner, c’est un univers et une patte inimitable.

L00060CAElle s’est frotté à tous les grands classiques : abécédaires, petites encyclopédies, petites histoires, et toujours avec une joie et une vision légère et amusée.

L00085BECitions le Larousse des tout-petits, et tous ses volumes sur les noms, verbes, adverbes, adjectifs…

EF00731M   EF00732M

Citons ses abécédaires aussi (« L’Alphabet fou« , quel chef-d’oeuvre !)

Bref, plongez dans ses dessins, et allez jouer dans son univers !

 

Un rallye au pays de la Vache qui rit…

Ce genre d’objets publicitaires anciens et (parfois) improbables me plaisent toujours autant : je viens de découvrir deux jeux édités… par la Fromagerie BEL !

EF00674G_2Le premier est un RALLYE AUTOMOBILE, avec tous les jetons qu’il faut pour jouer. Il est doté du numéro 5…

EF00674GLe second est un SAFARI, là encore avec tous ses jetons non découpés. Numéroté 8 dans la série…

EF00675GDu coup, ma curiosité a été piquée, et j’ai parcouru différents sites, afin d’en savoir plus… Ce que je sais maintenant, c’est qu’ils sont certainement des années 50-60, et qu’il y a eu une petite dizaine de jeux :

  1. La Course au bon fromage (une sorte de jeu de l’oie) (attention : j’ai vu deux versions…)
  2. Sprint (une variation sur les petits chevaux)
  3. Le Jeu des quatre à quatre
  4. (aucune idée…)
  5. Rallye automobile
  6. (aucune idée, bis…)
  7. Rallye interplanétaire
  8. Le Safari

Si certain d’entre vous possèdent plus d’informations, je suis bien entendu preneur ! Je ne manquerait pas de venir améliorer cet article, en mentionnant mes sources bien sûr !

De la prestidigitation ancienne !

J’aime ce genre de petits ouvrages…

20180220_180640Malgré un état un peu avancé, c’est un joli petit trésor qui est arrivé à la librairie. Il s’agit d’un ouvrage intitulé :

Les Mille et un Amusements de société. Recueil de tours d’adresse, de cartes et d’escamotage ; de subtilités ingénieuses ; de récréations mathématiques ; d’expériences tirées de la physique et de la chimie, etc.Ouvrage orné de 150 gravures pour l’intelligence du texte. Dédié aux personnes qui veulent s’amuser et divertir les autres à peu de frais. Par Ana-Gramme BLISMON. Suivi d’un choix de petits jeux de société

Ana-Gramme Blismon ! Quel pseudonyme ! 😀

Il s’agit en réalité de Simon-François de Blocquel. Mais comme il est l’un des éditeurs du volume, il a pris les deux premières lettres de son nom de famille, et son premier prénom, obtenant ainsi : B L S I M O N, ou plutôt : BLISMON…

20180220_180708L’ouvrage est un traité ancien de prestidigitation, divisé en cinq parties :

  • Nouveau recueil de tours divertissants (72 pages)
  • Récréations mathématiques, subtilités ingénieuses, etc. (72 pages)
  • Le Physicien divertissant (76 pages)
  • Les Tours de cartes les plus amusants (84 pages)
  • Petits jeux de société (46 pages)

20180220_180734Chacune des quatre premières parties se terminent avec un ensemble de planches gravées (dont un grand nombre dépliantes), qui éclairent et exposent les subtilités des tours présentés dans le volume.

20180220_180720Cet amusant traité est resté totalement complet, notamment des planches, même si l’état nous montre qu’il servit beaucoup (pour la joie de l’ancien propriétaire et de ses proches !).

20180220_180809Bonn lecture ! Et je veux être présent lors vos prochains tours de cartes !

Entre Hemingway et Prassinos…

Voila donc un joli cartonnage qui a poussé la porte de la librairie aujourd’hui !

20180207_141525Il s’agit du beau roman d’Ernest Hemingway, qui trouve une modernité supplémentaire enchâssé dans ce cartonnage éditeur Gallimard, réalisé d’après une maquette de Mario Prassinos !

20180207_141532Le tirage en cartonnage (de juin 1948) fût numéroté. Il fût imprimé sur Alfa Mousse Navarre filigrané.

20180207_141545Notre exemplaire, hélas, est quelque peu roussu (comme souvent avec les papiers de ces années d’après-guerre).

Carnet d’arpentage des terres ensemencées aux Alluets-le-Roi en 1833

Voici une jolie trace du passé d’une petite ville des Yvelines, qui est arrivé à la vente à la librairie, bien loin de chez elle !

RG00102MIl s’agit d’un carnet manuscrit,  qui porte sur la page de titre « Arpentage des terres ensemencées en seigle, bled, avoine, luzerne, pois & vesce pour la moisson de Mr Gallois, fermier, aux Alluets-le-Roi, par Mr Commellier Père, géomètre à Orgeval, canton de Poissy. Avril 1833« .

RG00102M_2Le carnet est broché, fait 32 pages, et est quasi intégralement écrit. Les pages de contre-gardes antérieure et postérieure portent une table, et les seuls trois dernières pages sont vierges. Le reste du carnet propose les plans des champs arpentés de la commune de Les-Alluets-le-roi, avec informations sur le contenu et/ou les propriétaires, accompagnés de listes et de côtes diverses.

RG00102M_3Un fort joli (et rare) document, en bel état.

Hokusaï, et l’ Ippitsu Gafu

Hokusaï est certainement l’artiste japonais le plus connu en Occident.

fujiyama2Ses vues du Mont Fuji, notamment, furent parmi les premières estampes (ukuyo-e) vraiment connues des occidentaux. Et Hokusaï est aussi, certainement, l’artiste japonais qui influença le plus les peintres impressionnistes, parmi lesquels Paul Gauguin, Vincent Van Gogh, Claude Monet ou Alfred Sisley.

fujiyama1Outre ses estampes, Hokusaï publia quelques ouvrages, qui se situe toujours entre le manuel de dessin et une vision philosophique du monde où l’homme n’est qu’un élément au milieu de la nature, et se doit de se rapprocher d’elle.

C’est le cas de l’ouvrage que la librairie vous propose, l ‘Ippitsu Gafu (ippitsu, c’est l’art d’achever un dessin en un seul coup de pinceau).

CouvertureSous un brochage japonais et une couverture muette, l’ouvrage propose 29 feuillets doubles, plus un feuillet de préface (en japonais) et une page in-fine de colophon.

AR00170M   AR00170M_2
 

AR00170M_5   AR00170M_6
 

AR00170M_7   AR00170M_8

L’ouvrage date certainement de 1823, et est vraiment resté en bel état.

Ribouldingue, Filochard et Croquignol hantent la librairie !

Certains ont découvert les publications Offenstadt grâce aux Pieds Nickelés… Pour moi, c’est l’inverse 😀

pieds nickelésGrand lecteur de José Moselli, je tente toujours de mettre la main sur toute publication de la célèbre écurie Offenstadt (connue principalement sous les aspects de la Société Parisienne d’Édition). Et c’est dans les page de L’Épatant, bien sûr, que j’ai découvert, il y a maintenant pas mal d’années, la célèbre bande des Pieds Nickelés.

c5a0d4b9316a5535823f99bccacc785eJe rentre régulièrement des « Beaux Albums de la Jeunesse Joyeuse » … Mais cette fois, c’est une publication plus ancienne qui est proposée à la librairie !

rois du caoutchoucIl s’agit de l’ÉDITION ORIGINALE de l’album « Les Pieds Nickelés rois du caoutchouc » (en 1938). Dans un vraiment bel état, qui plus est !

BD01066M_2L’occasion de plonger dans les aventures des trois plus célèbres escrocs de la planète BD !

Alliance des Jacobins de France avec le ministère anglais, de Méhée de la Touche

Voila un morceau d’histoire digne des plus grands romans d’espionnage…

HT00161MMéhée de la Touche (1760-1826), est un espion au service de Bonaparte. En 1803, il monte une opération d’infiltration des milieux royalistes en exil à Londres, afin de déjouer d’éventuelles conspirations contre le Premier Consul.

À Londres, il se fait passer pour un contre-révolutionnaire, qui serait poursuivi par la police française, et parvient même à tromper l’un des meilleurs agents anglais de l’époque, Francis Drake (diplomate à Munich et soutien des royalistes).

L’Angleterre, ignorant bien sûr ses véritables intentions, dote Méhée d’une somme de 192 000 livres pour sa contribution au renversement de Bonaparte !

Ce volume constitue les mémoires de Méhée de la Touche, passionnante de bout en bout et remplie d’anecdotes, et de portraits (au vitriol) des exilés français à Londres. Il contient également la correspondance entre Méhée et Drake, pour le moins compromettante pour ce dernier.

C’est un document incroyable, qui nous permet une plongée dans l’incroyable vie des espions de cette époque, tentant de survivre enchevêtrés dans les complots incessants.

À noter que Méhée de la Touche prit également part à l’attaque du Palais des Tuileries et devint Secrétaire de la Commune de Paris, puis Premier Secrétaire du Ministère de la Guerre sous le Directoire. À la suite du Coup d’état du 18 Fructidor, il fut condamné au bagne mais parvint à s’échapper.

Autres Contes du chat perché, de Marcel Aymé et Nathalie Parain

« Je me suis assis sous un pommier, et le chat m’a raconté des aventures qu’il était seul à connaître, parce qu’elles sont arrivées à des bêtes du voisinage et à deux petites filles qui sont des amies. Ces Contes du chat perché, je les donne ici sans rien y changer. L’opinion de mon ami le chat est qu’ils conviennent à tous les enfants qui sont encore en âge où on peut comprendre les bêtes et parler avec elles. »

EF00581M_2 Cette jolie introduction, on peut la lire dans le premier volume des Contes du chat perché, de Marcel Aymé. Et elle dit tout de cette série de jolis ouvrages pour enfants : la nature, l’enfance, le merveilleux animalier.

EF00581MEt c’est d’ailleurs aussi dans cet esprit que Nathalie Parrain a effectué un travail graphique remarquable.

EF00581M_3Cette artiste d’origine russe amena à l’illustration de livre d’enfants, une pointe de l’art constructiviste russe de l’époque (à la Malevitch). Elle fut l’une des premières à considérer qu’un livre pour enfant n’était pas un sous-livre, et qu’il fallait le considérer, bien évidemment, comme un objet de culture à part entière !

La Survivance des Mérovingiens à Rennes-le-Château ?

L’énigme de Rennes-le-Château, et de l’abbé Saunière, hante les pages d’un nombre considérable d’ouvrages et autres exégètes de l’Histoire Secrète. Louis Vazart fut l’un de ces auteurs érudits qui se penchèrent sur la question.

Après recherches diverses, voici sa thèse (très grossièrement résumée) :

Dagobert II a été assassiné près de Stenay en 679, ce qui fait de lui, de ce fait, le dernier des rois mérovingiens. Mais nulle information n’est réellement donnée quant à son fils, Sigesbert IV… Ce dernier se serait installé à Rennes-le-Château, assurant ainsi, en secret, la survivance des Mérovingiens, et mêlant cette lignée royale aux découvertes de l’abbé Saunière.

Dagobert IICette thèse, il la défendait dans l’association qu’il a créé (« le Cercle Saint Dagobert II ») et dans les livres qu’il auto-éditait. Et nous venons juste de rentrer un exemplaire de son ouvrage « Dagobert II et le mystère de la cité royale de Stenay ».

Ce tirage tapuscrit est rempli de reproduction de documents et photographies, à l’appui de sa vision historique, dont l’« Abrégé de l’histoire du roy Dagobert II » du Réverend-Père Vincent, datant de 1702, et qui occupe les dernières pages de cet ouvrage.

documentsQui plus est, dans notre exemplaire (numéroté « 002 » de la « prépublication 1983 »), nous avons découvert :

  • une enveloppe issu du « Cercle Saint Dagobert II » avec les cachets de l’association imprimés dessus
  • une deuxième enveloppe, à l’identique, mais contenant le n°1 des « Études mérovingiennes », ainsi que quelques éléments sur les activités de l’association
  • deux petits documents concernant le pèlerinage de 1984 à Stenay en l’honneur de Saint Dagobert II
  • une enveloppe dans laquelle on trouve deux négatifs (du sceau et du cachet) et deux reproductions de ces mêmes négatifs, sur de petits papiers

Un rare ensemble autour de cette énigme historique…