Archives de catégorie : Nos Arrivages

Des histoires comme vous voulez

Je ne sais pas vous, mais j’ai passé un très grand nombre d’heures dans les pages des « Livres Dont Vous Êtes Le Héros », lorsque j’étais plus jeune…

JX00177PBien entendu, dans les fameuses séries publiées par Folio Junior, mais pas uniquement !

JX00178P     JX00179P
J’ai aussi beaucoup joué avec les Enquêtes policières de la Bande des Quatre, et avec les « BDs dont vous êtes le héros » publiées par Pif Poche !!!

JX00160P JX00161P
C’est donc toujours assez drôle de voir arriver dans les rayons de la librairie la collection d’une personne qui a eu à peu près le même parcours que moi en la matière !

Parmi, donc, les très nombreux LDVELH de Folio junior (la Quête du Graal, Sorcellerie !, Défis et Sortilèges, etc.), il y a aussi deux volumes de la Bande des Quatre, deux Pif Poche, et un ensemble de titres vers lesquels, à l’époque, je n’étais pas du tout allé, les Quêtes sans Fin de Donjons & Dragons !

JX00169PBref, l’excuse pour moi de replonger dans mes vertes années, mais aussi d’aller me frotter aux nouveautés du genre, que j’ai aussi en rayon, que ce soit dans le monde de Dofus, de Koh-Lanta ou de Cluedo !

420503Je fais quelques parties et je vous redis si la magie fonctionne toujours 😉

Une plongée dans les « J’ai Lu » bleus (Leur aventure)

Loin de moi l’idée de vous faire découvrir une collection, ou de sortir de l’oubli une série d’ouvrages, en vous présentant aujourd’hui la fameuse « J’ai Lu : Leur aventure ». J’ai bien conscience de l’inutilité de la chose, tant cette série a eu un réel succès dans les années 60 et 70, inondant ainsi depuis des dizaines d’années les étales des libraires d’occasion.

bleu1Celle que l’on appelle familièrement la J’ai Lu Bleue propose des ouvrages d’histoire autour de la Deuxième Guerre Mondiale.

bleu2Les couvertures, toutes originales, étaient l’oeuvre pour la plupart d’Antonio Parras, un illustrateur populaire et prolixe de grande qualité.

bleu3La collection comptait 174 volumes (semble-t-il, après vérification sur la page Wikipedia qui lui est consacrée) (et qui est très bien faite, d’ailleurs, notamment avec la liste complète des titres)… et je viens juste d’en rentrer 57 !

bleu4À noter que cette collection fut complétée par la collection « L’Aventure aujourd’hui », aux couvertures identiques mais rouges, consacrée, elle, aux conflits modernes.

rouge

Sur les chemins de la Bretagne de Madeleine Desroseaux

Madeleine Desroseaux fait partie de ces inconnues célèbres qui ont laissé une trace ténue mais bien présente dans l’histoire littéraire, notamment bretonne.

MDesRNée à Rennes le 9 septembre 1873, elle publie très tôt des poèmes dans la presses locale. C’est dès cette époque qu’elle choisit son pseudonyme, Madeleine Desroseaux (elle s’appelle  en réalité Florentine Monier). En 1895, elle épouse André Degoul, un professeur de mathématique de Lorient, qui écrit lui aussi de la poésie.

BZ00264MC’est en 1882 qu’elle fait paraître son premier ouvrage, une plaquette de vers, intitulée  « Chaîne fleurie ».

C’est aussi à cette époque qu’avec son mari, elle édite la revue « Le Clocher breton ». C’est une revue mensuelle, traitant de la Bretagne et des pays celtiques, qui sera à l’origine du mouvement de renaissance culturel breton. On peut y lire l’actualité régionale dans les domaines artistiques, littéraire, et culturel. Le premier numéros est parrainé par Pierre Loti, et on croisera au fil des numéro l’élite culturelle de la Bretagne, comme Théodore BotrelLoeiz Herrieu, Anatole Le Braz, Charles Le Goffic, ou encore Jean-Pierre Calloc’h (qui d’ailleurs sera révélé par la revue). Autour du couple s’organise un mouvement breton, qui se fait tout à la fois culturel et amical, et c’est tout naturellement que naît chez eux un salon littéraire.

BZ00263P

Le couple André et Florentine Degoul sera d’ailleurs récompensé en 1913, par Raymond Poincaré, alors Président de la République, pour l’ensemble de ces publications.

Après la Première Guerre mondiale, Madeleine Desroseaux continue à publier ses oeuvres, où elle décrit la Bretagne telle qu’elle l’aime, avec ses sentiers, ses églises, ses fleurs d’ajoncs et ses cimetières… L’une de ses grands succès, « Les Heures bretonnes », sera couronné par l’Académie française en 1931.

Elle disparaît le 3 mai 1939, après avoir publié, en son nom propre, une dizaine d’ouvrages, dont :

  • Chaîne fleuri (1882)
  • La Bonne Auberge, comédie en 1 acte, en prose, par Madeleine Desroseaux et René Saib (André Degoul). (Le Clocher Breton (Lorient), 1902).
  • Les Heures Bretonnes. Préface de Charles Le Goffic. (Librairie académique Perrin et Cie / Éditions de la Revue des Poètes, 1930)
  • Du soleil sur la lande, Contes de Bretagne (Tallandier, 1932)
  • Felix, clerc de notaire. Roman breton (Éditions du courrier littéraire, 1935)
  • La Bretagne inconnue (Plon, 1938)
  • Sur les chemins de Bretagne. 2 volumes posthume. (Éditions du Clocher Breton, 1943-1944)

 

C’est le printemps ! Sortez prendre l’air, avec l’Encyclopédie Pratique du Naturaliste dans la poche !

Oui, c’est le printemps ! On peut à nouveau aller marcher en pleine nature… Et comme tous les ans, le début de Walking (d’Henry-David Thoreau) me revient en tête…

I wish to speak a word for Nature, for absolute freedom and wildness, as contrasted with a freedom and culture merely civil, — to regard man as an inhabitant, or a part and parcel of Nature, rather than a member of society. (Je veux ici prononcer quelques mots sur la Nature, sa liberté absolue et son aspect sauvage, en contraste avec cette liberté et cette culture simplement civile, — considérer l’homme uniquement comme un habitant, comme une partie, une parcelle, de la Nature, plutôt qu’un membre de la Société Humaine.)

NA00058PEt si on glissait dans la poche un volume de cette très jolie série, éditée dans les années 20-30, par Paul Lechevalier, l’Encyclopédie Pratique du Naturaliste ?

NA00055PCes petits volumes cartonnés, au dos toilé, proposaient l’ensemble des connaissances nécessaires au promeneur pour reconnaître les arbres, fleurs et autres éléments, qu’il pouvait rencontrer lors de ses promenades.

nature02Des planches en couleurs, tout au long de l’ouvrage, montraient les plantes et autres insectes décrits…

nature01J’ai pu établir une liste à peu près complète des volumes… La voici :

I. Les Arbres, arbustes et arbrisseaux forestiers
II. Les Fleurs des bois
III. Les Fleurs des prairies et des pâturages
IV. Les Fleurs des moissons et des cultures
V. Les Fleurs des marais, lacs et étangs
VI. Les Insectes et leur dégâts
VII. Les Algues marines des côtes de France
VIII. Les Champignons comestibles et vénéneux
IX. Les Oiseaux chanteurs, principales espèces d’Europe
X. Les Plantes médicinales
XI. Les Pierres précieuses et les pierres d’ornementation
XII. Les Arbres, arbustes et arbrisseaux d’ornement
XIII. Dictionnaire étymologique de la flore française
XIV. Histoire naturelle des moustiques de France
XV. Les Fleurs des jardins, tome I : les fleurs de printemps
XVI. Les Fleurs des jardins, tome II : les fleurs d’été (I)
XVII. Les Fleurs des jardins, tome III : les fleurs d’été (II)
XVIII. Les insectes parasites de l’homme et des animaux domestiques
XIX. Les Fleurs des montagnes
XX. La Faune des lacs, étangs et marais
XXI. Les Fleurs de la Côte d’Azur
XXII. Les Champignons comestibles et vénéneux (I)
XXIII. Les Champignons comestibles et vénéneux (II)
XXIV. Les Mollusques d’eau douce
XXV. Microscopie pratique : la faune et la flore microscopiques
XXVI. Les Oiseaux de France (I)
XXVII. Les Oiseaux de France (II)
XXVIII. Les Cactées et les plantes grasses
XXIX. Les Fleurs des jardins, tome IV : les fleurs d’été (III)

nature03Mais lâchez moi donc cet internet, et sortez ! Allez marcher ! 😀

Les Albums Dodo… ou retour à ma tendre enfance !

Au plus profond de mes souvenirs, dans ces tous premiers temps où on me lisait des histoires, il y a ces albums Dodo, des éditons des Deux Coqs d’Or

EF00658GDès que je rentre un exemplaire de cette collection, je me sens comme chez moi. Vous savez, ce sentiment de revenir là où tout à commencé…

L00054AGLa collection compte une cinquantaine de titres, édités vers la fin des années 60 et le début des années 70. Ce sont des albums agrafés (de 23,5 x 25,5 cm), qui font 12 pages, sur du papier fort, et leur couverture est pelliculée.

L00053AGLes illustrateurs sont tous de très grands noms du milieux : Garth Williams, Gerda Muller, Richard Scarry, Giannini, Paul Durand

EF00655GAvec la jolie pile qui vient d’arriver à la librairie, et après un petit tour sur internet, voici donc un essai de liste la plus à jour possible 😉

  • Pomme et Piffe (n°1)
  • Tout petits animaux (n°2)
  • Allons voir nos amis (n°3)
  • Petit Lapin mon ami (n°4)
  • Le chaton et le lion (n°5)
  • La clé magique (n°6)
  • Trois chatons polissons (n°7)
  • La petit chien fantaisiste (n°8)
  • Boum-Boum le biquet (n°9)
  • Pic-Pic et Peluche apprennent à compter (n°10)
  • Le déjeuner des animaux (n°11)
  • Petit Lapin dans les choux (n°13)
  • Pomme et Piffe à la plage (n°14)
  • Le gros ours brun (n°15)
  • Mes animaux préférés (n°16)
  • Le malin Petit Lapin (n°17)
  • Patapouf l’ourson (n°18)
  • La fête du printemps (n°19)
  • Le petit lion à lunettes (n°20)
  • Que dit Petit Poussin ? (n°21)
  • Pomme et Piffe font de la peinture (n°22)
  • La maison de Monsieur Lapin (n°23)
  • Noisette l’écureuil (n°24)
  • Pomme et Piffe à la montagne (n°25)
  • Petit Lapin dans les neiges (n°26)
  • Tricotine en promenade (n°27)
  • Pomme et Piffe à l’école (n°28)
  • Petit Lion au bord de la mer (n°31)
  • Bon voyage Petit Lion (n°33)
  • Carline la marmotte (n°36)
  • Boum-Boum le biquet saltimbanque (n°38)
  • Carline joue à cache-cache (n°39)
  • Noisette et le chat caoutchouc (n°41)
  • Le goûter de Carline la marmotte (n°42)
  • Petit Lion chez l’oncle Hippopotame (n°47)

L00056AGEt j’ai également trouvé quelques titres, dont je ne connais pas encore le numéro d’ordre (d’ailleurs, si vous, lecteur, pouvez compléter mes informations, n’hésitez pas à m’envoyer un message !)

  • Boum-Boum le biquet voyage
  • Boum-Boum le biquet chasseur de renard
  • Boum-Boum le biquet et le canard Croquemiton
  • Carline la marmotte et le renard
  • Joyeux anniversaire Petit Lion
  • Le caneton étourdi
  • Les jeux de Carline la marmotte
  • Noisette l’écureuil et ses amis
  • Noisette l’écureuil explorateur
  • Noisette l’écureuil s’échappe
  • Petit Lapin en visite
  • Petit Lapin et le chien Polichinelle

L00058AF

Un écrivain de la mer : Édouard Peisson

Joli arrivage dans les câles de la librairie que ce bel ensemble de romans d’Édouard Peisson !

Peisson-1Édouard Peisson (Marseille 1896 / Ventabren 1963) est un écrivain trop peu connu du grand public. Bénéficiant d’une aura certaine chez les lecteurs d’aventures maritimes, il est quasiment inconnu du grand public (seuls quelques romans sont encore disponibles, malgré le grand nombre de romans écrits, et malgré « Le Voyage d’Edgar », qui fut le livre de lecture de toute une génération d’écoliers !).

20171212_112239Des promenades faites sur le Vieux-Port, avec son père et son grand-père, il gardera une véritable envie de mer. Dès qu’il le peut (à 18 ans), il s’embarque et commence sa carrière de marin de commerce.

20171212_112251Mais en 1923, c’est la crise dans le métier, et Édouard Peisson se retrouve débarqué. Il ne naviguera plus jamais. Il se lance alors dans une carrière d’écrivain, afin de retrouver (et de transmettre) ses sensations maritimes. Peu à peu, il se fait un nom dans le milieu, consacrant, chose rare, la quasi entièreté de son oeuvre à la marine marchande.

20171212_112316Ses personnages, forts et humains, racontent leur vie à bord des bateaux. Dans un style direct, sombre, presque sec, il mène ses livres comme on mène un navire : à bon port ! Son style dépouillé, cherchant toujours à ne dire que l’essentiel, reste l’une des grandes marques de fabrique de cet écrivain que l’on a parfois comparé à Joseph Conrad.

20171212_112304La librairie vient donc de rentrer une quinzaine de ses romans, tous chez Grasset, et tous dans un bel état.

Dans les jours qui viennent, ils arriveront à la vente ! Surveillez donc par ici. Et bon voyage !

Lili, Aggie, Bibi et les autres… Un petit tour de la collection « Jeunesse Joyeuse » !

Joli arrivage à la librairie d’une cinquantaine d’ « albums de la jeunesse joyeuse » !

20170208_103342

Parmi les titres en rayon, les quatre séries principales :

  • Aggie :

BD00221MAggie, c’est la jeune fille moderne par excellence. Une sorte de Cendrillon (orpheline de mère, père remarié, souffre-douleur dans sa famille), la modernité en plus, avec un sens aigu de la vie et une ribambelle d’amis.

  • Bibi Fricotin :

BD00196MBibi Fricotin est un garçon amusant et facétieux. Aidé de son fidèle ami, Razibus, il vit des aventures endiablées de redresseur de tord !

  • Lili :

BD00181MLili ( de son vrai nom Élisabeth Alice Amélie Élise Marie-Line d’Orbois) (on comprends qu’elle préfère le diminutif Lili…) a connu de nombreuses aventures et avatars. Elle est surtout connue pour être cette adolescente débrouillard des années 50 (mais ses aventures dans les premiers Fillette faisaient d’elle une jeune fille, puis une jeune mariée, etc.)

  • Les Pieds Nickelés :

BD00166MLes trois Pieds Nickelés, respectivement dénommés Croquignol, Filochard et Ribouldingue, sont roublards et impertinents. Ce sont trois crapules, champions de la débrouille, diablement et joyeusement contestataires, qui ne manquent jamais une occasion pour se moquer des nantis et des imbéciles, d’eux-mêmes et de nous !