Archives de catégorie : Nos Arrivages

Max Jacob, un poète à (re)découvrir

Voici un bel ensemble d’ouvrages autour du poète Max Jacob !

LT00545GOn y trouve les cinq Cahiers Max Jacob, des biographies et des essais littéraires, modernes ou anciennes, des catalogues d’expositions

LT00547MDes plaquettes diverses et variées, des bibliographies

LT00546GDes livres classiques et des petits trésors (comme ces « Notes biographiques » par Maurice Parturier, publiées en 1944, soit l’année même de la mort du poète, et portant une dédicace de l’auteur de la plaquette)

LT00543PBref, voici la possibilité de plonger dans les pages de ce grand poète, trop insuffisamment lu à mon goût !

Retrouvez ce bel arrivage, ainsi que de petites pépites diverses, dans nos murs, sur les différents sites où nous sommes présent, ou encore dans cette liste thématique réalisée pour les fêtes de fin d’année…

liste04

Le Livre Moderne Illustré

Personnellement, j’adore cette collection populaire, « Le Livre Moderne Illustré« , publiée par Ferenczi.

LT00512MDerrière sa couverture générique (une xylogravure très art déco, avec motifs animaliers et floraux, dont la couleur changeait à chaque volume) l’éditeur proposait, « tirés sur un papier de luxe » (de l’alfa) des romans contemporains (dont certains en Édition Originale !).

LT00514MChaque volume était illustré de gravures sur bois originales, dont certaines signées par les grands noms de l’époque : Gio Colucci, André Dignimont, Louis-Joseph Soulas… Il y avait des têtes de chapitre, des culs-de-lampe, des gravures en pleine page…

LT00506MDurant la vie de cette collection (interrompue par la Guerre, les occupants nazis ayant mis sous séquestre les biens de la maison d’édition en 1941), tous les écrivains de l’époque y ont vu au moins un de leur roman publié. Citons, par exemple : Marcel Aymé, Pierre Benoit, Francis Carco, Louis-Ferdinand Céline, Gabriel Chevallier, Colette, Georges Duhamel, Joseph Kessel, François Mauriac, André Maurois, Paul Morand, Francis de Miomandre, Édouard Peisson, Rachilde, Raymond RadiguetJ.-H. Rosny Aîné, Stefan Zweig, et tellement d’autres !

LT00515MUne magnifique photographie de la littérature et de l’art d’une époque !

Une petite promenade à Nantes, Châteaubriant et alentours ?

Quel joli ensemble d’ouvrages la librairie vient d’acquérir !

RG00210GVoila plus d’une quarantaine d’ouvrages, cartes anciennes et plaquettes sur la Loire Atlantique (antérieurement la « Loire Inférieure« ), son histoire et ses particularités.

RG00180PQuelques raretés (comme cette « Petite géographie de la Loire-Inférieure » d’Eugène Talbot et Armand Guéraud), des textes sur les usages locaux, quasiment toutes les éditions (de 1874 à 1903) des guides Joanne, ds études, modernes et anciennes, sur la flore, sur les oiseaux…

RG00199GSans oublier les études pointues d’histoire locale, comme celles sur « Le Pays de Châteaubriant et la Révolution » (d’Alain Racineux), « Le Diocèse de Nantes sous le Second Empire » (de Marcel Launay) ou ces « Évocations du pays nantais » (d’Auguste Pageot).

RG00193MBref, une somme de connaissance impressionnante sur un seul sujet ! Venez donc découvrir tout ça 😉

Les Chauffeurs, de Georges Faber

Dans un peu moins d’un mois, maintenant (le 2 décembre, en fait 😉 ), je serais à Elven pour le Salon du Livre Populaire. J’en profite donc pour faire un petit point sur une série populaire que je viens de  rentrer… Il s’agit de : « Les Chauffeurs », de Geogres Faber.

PP00470PCette série est en fait un roman historique en épisode, et a été en fait écrit sous pseudonyme par Georges Le Faure. L’édition court de 1906 à 1907, et compte 130 livraisons ! La couverture, générique, est illustrée par Georges Conrad.

PP00477P

Deux articles lui ont été consacré :

  • Le Chercheur de Publications d’Autrefois, n°6 (d’Octobre-Novembre 1972). Article intitulé « Les Chauffeurs » (de Gabriel Dufournet)
  • Le Rocambole, n°31 (été 2005, avec un dossier intitulé « Approche de Georges Le Faure »). Article intitulé « Les Chauffeurs, ou copier le guide… » (de Arnaud Huftier)

PP00473PBonne lecture ! Et j’amènerai les fascicules de la librairie à Elven… Qu’on se le dise !

Les Aventuriers du ciel, de R. M. de Nizerolles

Rendez-vous dans l’espace, avec Tintin… Mais pas de Milou à l’horizon, juste une équipe d’ « Aventuriers du Ciel » qui explorent le système solaire !

PP00532PDe 1911 à 1913, l’auteur populaire R. M. de Nizerolles (pseudonyme de Marcel Priollet) offre aux éditions Ferenczi l’un de leur grand succès : « Le Voyages aériens d’un petit Parisien à travers le monde ». C’est ce qui explique qu’une vingtaine d’année plus tard, ces mêmes éditeurs vont insister auprès de l’auteur pour avoir une suite.

Cette suite, dont la publication commence en 1935 (et se terminera en 1937), s’inscrira dans la proto-Science-Fiction, et amènera le jeune héros, prénommé Tintin, donc, à parcourir le système solaire grâce à une fusée !

00Les fascicules seront au nombre de 108 (!!!), de 16 pages chacun.

En 1950, revenant (comme toujours) sur ses grands succès, la maison d’édition décide de republier le roman (de manière abrégée…). Il sera remis en page, avec des couvertures en couleurs (de R. Houy) !

PP00539POriginellement prévue en 30 fascicules, cette réédition restera inachevée, car seuls 26 numéros verront le jour. Voici les titres de ces fascicules (dont les titres des 4 derniers, jamais parus) :

  1. Vers les mondes inconnus
  2. Allo ? ici la Lune !
  3. L’arrivée chez les Martiens
  4. Le secret de la pyramide
  5. La révolte des automates
  6. L’île aux surprises
  7. Le bateau magique
  8. L’énigme de la planète rouge
  9. Les montagnes à roulettes
  10. Visite aux dieux vivants
  11. Face aux cyclopes
  12. Le monstre à huit têtes
  13. Le puits enchanté
  14. La forêt qui parle
  15. Le dénicheur d’arcs-en-ciel
  16. Un passager escamoté
  17. Le langage des fusées
  18. Le Roi-cheval
  19. Prisonniers des « Joviens »
  20. La galerie des phénomènes
  21. L’océan vagabond
  22. Les Robinsons de l’île errante
  23. La cible habitée
  24. Au pays des « Hommes-Nez »
  25. Les mammouths à surprise
  26. La maison à l’envers
  27. Les mystères de la banquise (jamais paru)
  28. Au royaume de la transparence (jamais paru)
  29. La guerre des fauves (jamais paru)
  30. Le piège à hommes (jamais paru)

PP00545PÀ noter qu’en 1955, René Giffey qui fournira une adaptation BD, dans les pages de « L’intrépide » (alors propriété de « Nous Deux »), du n°275 au n°352.

Vous voulez voir quels fascicules sont disponibles à la librairie ? C’est ici.

Y a-t-il un Barbare qui sommeille en vous ?

Son nom ? CONAN, bien sûr…

BD01490GÀ la librairie, vient d’arriver un important lot de BDs en tout genre (revues, albums souples ou cartonnés) ayant toutes en commun notre cher Cimmérien.

BD01470GLes scenarii sont signés par quelques grands noms, mais principalement par Roy Thomas, grand connaisseur du monde de Conan le Barbare.

BD01477MEt les dessinateurs, me direz vous… Hé bien, il y en a quelques uns, bien sûr, mais un nom, surtout, qui retient l’attention : JOHN BUSCEMA !!!

BD01484MSi vous êtes intéressés, venez jeter un coup d’oeil à la librairie.

OU venez à Pré en bulles, le 23 septembreBédée). La librairie y aura un stand, et je pense y amener ces volumes ! On a toujours besoin d’un Barbare pour la manutention et la sécurité d’un tel évènement 😀

Joli ensemble de la belle « Bibliothèque de Suzette »

Ce que j’aime décidément beaucoup dans mon métier, c’est que, lorsqu’une personne passe la porte pour me proposer des livres, je ne sais jamais sur quel type d’ouvrages je vais tomber… C’est un peu Noël tous les jours 😀

20180831_144754Hier, c’est un joli ensemble de cette belle « Bibliothèque de Suzette » qui a ainsi trouvé le chemin de la librairie ! Cette collection, créée en 1919, complète l’offre de Gauthier-Languereau autour de la revue phare : « La Semaine de Suzette ».

20180831_144650Reprenant les romans parus en feuilletons dans les pages de la revue, la collection connaîtra plus d’une centaine de volumes !

20180831_144625Chaque volume, qui plus est, propose des illustrations des plus grands illustrateurs du moment : Le Rallic, Pécoud, Duché… mais aussi la grande illustratrice Manon Iessel !

Venez jeter un oeil sur notre arrivage d’une bonne vingtaine de ces titres !

Les éditions « Chardon bleu » et leur collection pour la jeunesse

Pour la librairie, je viens d’acheter trois volumes de la collection « Grands caractères » des éditions « Chardon bleu », une collection qui semble vraiment peu courante…

CB-tolkienCette maison d’édition lyonnaise  a publié, au milieu des années 80, un ensemble d’ouvrages brochés (13,7 x 18,5 cm), avec de très jolies illustrations. Restée relativement confidentielle, cette collection proposait pourtant de très bon textes, une belle maquette, et des illustrations de qualité.

CB-pohonJ’ai pu établir la liste des volumes parus jusqu’en 1986 (grâce aux listes se trouvant à la fin de chaque volume !) La voici :

  • Michel TOURNIER : « Vendredi ou la vie sauvage » (ill. François Crozat)
  • Arthur CONAN DOYLE : « La Ceinture empoisonnée » (ill. Jean Claverie et Olivier Poncer)
  • John FLANDERS : « Le Monstre de Borough » (ill. Philippe Pauzin)
  • Gianni RODARI : « La Tarte volante » (ill. Florence Garcier)
  • Italo CALVINO : « Romarine » (ill. Maurice Garnier)
  • Jean OLLIVIER : « Récits des mers du Sud » (ill. Jean Cane)
  • Irène FRAIN LE POHON : « Conte du sel et de la lune » (ill. Sylvie Fayolle)
  • George SAND : « Les Ailes de courage » (ill. Alain Durbec)
  • Olivier LÉCRIVAIN : « Blues pour Marco » (ill. Isabelle Rifaux)
  • Fredric BROWN : « Une étoile m’a dit » (ill. Maurice Garnier)
  • J. R. R. TOLKIEN : « Le fermier Gilles de Ham » (ill. Philippe Pauzin)
  • Jack LONDON : « Souvenirs et aventures au pays de l’or » (ill. Mariette Guigal)
  • George SAND : « Le Chêne parlant » (ill. Alain Durbec)
  • Yves PINGUILLY : « Le coeur qui pique les yeux » (ill. Claire Nadaud)
  • Philippe RENARD : « Plume Blanche l’indienne » (ill. Patrick Deschamps)
  • J. R. R. TOLKIEN : « Smith de Grand Wootton » (ill. Philippe Pauzin)

CB-brownSi vous possédez d’autres volumes, dites le moi. Ou, mieux, venez en discuter avec nous sur le forum BDFI !

Le Mythe « Buffalo Bill »

Si vous arrêter n’importe qui, dans la rue, et que vous lui parlez de Buffalo Bill, infimes sont le nombre de gens qui ne pourront rien vous dire de lui…

471px-Cody-Buffalo-Bill-LOCParce que Buffalo Bill, c’est une figure mythique du Far West, avec les Cowboys et les Indiens… Ce personnage, qui a existé (il est né dans l’Iowa en 1846 et mort à Denver en 1917), représente à lui tout seul la Conquête de l’Ouest. Il a d’ailleurs largement contribuer à ériger sa propre statue.

Aventurier dans ses jeunes années, chasseur de bisons et cavalier émérite, il va fonder assez rapidement (dès 1882) une troupe de théâtre itinérante qui colportera ces mythes du Grand Gentil Cowboy Redresseur De Torts, face aux Hors-La-Loi et autres Méchants Indiens

PP00408GD’ailleurs, son personnage fera l’objet de publications populaires, en fascicules (les « Buffalo Bill Stories« ).

La tournée de sa troupe de comédiens va l’amener en Europe, pour faire découvrir à Vieux Continent les moeurs du Nouveau Monde… Et Eichler (le célèbre éditeur de fascicules) traduira ses aventures. Ce qui achèvera d’inscrire dans l’Inconscient Collectif, de ce côté de l’Atlantique, le nom-même de Buffalo Bill.

PP00398MAprès les soucis des Éditions Eichler (firme allemande rayonnant dans l’Europe entière, et notamment en France, elle verra ses actifs saisis par l’État français lorsque éclate la Première Guerre Mondiale), et la fin de la publication des fascicules, la figure mythique ne disparaît pas pour autant.

C’est un auteur populaire français, George Fronval, qui reprend le personnage après la Deuxième Guerre Mondiale, pour une série de fascicules illustrés par le grand René Brantonne !

EF00753PEncore récemment, le personnage reprendra du service, dans une série de romans pour la jeunesse…

Buffalo Bill est devenu un vrai mythe moderne !

Rapeño et ses Animaux Domestiques

On connaît peu de choses sur la vie d’Armand Rapeño : juste qu’il naquit dans la seconde moitié du XIXe, et mourut dans dans la première moitié du XXe !

0-01Ce que l’on sait, en tout cas, c’est qu’il fut un illustrateur particulièrement moderne, qui produisit des cartes postales, des affiches… et des livres pour enfants !

0-02À la librairie, on vient tout juste de rentrer l’un de ses magnifiques albums : « Animaux Domestiques ». La poule, le chat et le chien y croisent le cheval, l’âne, la vache, la chèvre ou le canard, sans oublier l’oie, le lapin et le cochon !

0-03À chaque fois, une double page, avec l’illustration en couleurs, sur fond bistre, et deux espaces de textes (également de notre artiste !), l’un à gauche, dans un cartouche, l’autre en bas de la seconde page. ET chaque composition est d’une réelle modernité !

0-04Tant que nous le possédons, passez donc voir l’album à la librairie !