Tous les articles par maptitelibrairie.fr

Agnès Rosenstiehl !!!

Pour moi, l’art d’Agnès Rosenstiehl est indissociable de cette petite chanson lancinante que j’entendais, enfant… « Mimi Cracra l’eau elle aime ça… l’eau moi j’adore ça ça dégringole et je rigole »…

EF00703MMais Agnès Rosenstiehl, plus qu’une manière de dessiner, c’est un univers et une patte inimitable.

L00060CAElle s’est frotté à tous les grands classiques : abécédaires, petites encyclopédies, petites histoires, et toujours avec une joie et une vision légère et amusée.

L00085BECitions le Larousse des tout-petits, et tous ses volumes sur les noms, verbes, adverbes, adjectifs…

EF00731M   EF00732M

Citons ses abécédaires aussi (« L’Alphabet fou« , quel chef-d’oeuvre !)

Bref, plongez dans ses dessins, et allez jouer dans son univers !

 

Déferlante d’échos dans la savane montfortaise…

Voici venir un gros arrivage à la librairie : les deux premières époques quasi-complètes de la revue de BD « L’Écho des Savanes ».

BD01270GLe premier numéro paraît à l’été 1972, et c’est le choc. La BD était sage, plutôt destinée aux enfants, avec des traits biens faits. Elle devient provocante, scandaleuse, impudique (voire obscène, et en tout cas très sexuelle). Bref : ADULTE !

BD01272GFondée par Brétécher, Gotlib et Mandryka, elle ne publiera, dans les premiers temps, que des BDs de ces trois artistes-là.  Trimestrielle au début, elle se fait bimestrielle (au n°11) puis mensuelle (au n°16)… Il faut donc plus de BDs, et donc plus de dessinateurs ! D’autant que Gotlib et Brétécher partent dès le n°11 !

BD01275Arrivent alors au sommaire des BDs d’Yves Got, de Lob, de Moebius, de Pétillon, de Pichard, de Solé, et sont traduites des oeuvres de Crumb et de Wood.

BD01279GLa ligne éditoriale bouge, Mandryka part, et malgré l’arrivée de sang neuf (comme Jean Teulé, Martin Veyron, Vuillemin…), la revue arrête de paraître en 1982 (avec son n°84).

BD01258GSuite au dépôt de bilan des Éditions du Fromage (l’éditeur de « L’Écho des savanes »), c’est Albin Michel qui va racheter l’ensemble du fonds… et donc également la revue.

Augmentant la part du contenu rédactionnel, ils vont faire appel à de nouveaux noms pour la partie BD du magazine (la plupart des auteurs originels s’étant fait la malle chez d’autres éditeurs) C’est l’arrivée de van den Boogaard, Dimitri, Gillon, Liberatore, Magnus, Manara

BD01241GLa ligne éditoriale vire vers une sorte de magazine de société très fortement obsédé par le sexe… L’un de leurs faits-d’arme, d’ailleurs, est d’avoir publié la pré-originale de la BD de Manara « Le Déclic ».

BD01238GLe lot que la librairie vient d’acheter couvre toute la première époque, dès le n°1 de 1972, et s’arrête aux portes de 2004 (la revue s’arrêtera sous sa deuxième forme en décembre 2006, pour renaître en avril 2008, sous la direction des éditions Glénat).

Voila donc un ensemble qui court sur plus de 30 ans, et qui éclaire l’arrivée de l’âge adulte dans l’histoire de la BD en France !

C’est toi le chat ! :-D

Il y a une collection pour enfants, publiée dans les années 70-80, que j’aime particulièrement : c’est la Bibliothèque du Chat Perché, chez Flammarion.

L00044CGCette collection proposait les grands classiques de la littérature enfantine, parfois pour la toute première fois !

EF00241PDans ces petits ouvrages cartonnés, à peine plus grands qu’un poche, les textes étaient souvent accompagnés des illustrations originales. Parfois, il s’agissait de compositions totalement nouvelles, créées pour la collection.

EF00696PParmi les textes connus publiés par elle, on trouve en premier lieu les 8 volumes de La Petite Maison dans la Prairie, de Laura Ingalls Wilder :

  1. La petite maison dans la prairie
  2. Au bord du ruisseau
  3. Sur les rives du lac
  4. Un enfant de la terre
  5. Un hiver sans fin
  6. La petite ville dans la prairie
  7. Ces heureuses années
  8. Les jeunes mariés

EF000475PMais on trouve aussi un bon nombre de textes réellement magnifiques. Voici la liste que j’ai pu établir (et qui est bien entendu perfectible !) :

  • Peter Pan (J. M. Barrie)
  • Le Magicien d’Oz (L. Frank Baum)
  • Le Merveilleux Pays d’Oz (L. Frank Baum)
  • Ozma, la princesse d’Oz (L. Frank Baum)
  • Les Aventures de Paddington (Michael Bond) (4 volumes)
  • Malataverne (Bernard Clavel)
  • Le Blé en Herbe (Colette)
  • Les Aventures de Pinocchio (Collodi)
  • L’Invasion jaune (Capitaine Danrit) (3 volumes)
  • Les Yeux de la forêt (Florence Engel Randall)
  • Première de cordée (Frison-Roche)
  • La Grande crevasse (Frison-Roche)
  • La Dernière Harde (Maurice Genevoix)
  • Le Jardin secret (Frances Hodgson Burnett)
  • L’armoire magique (Narnia) (C. S. Lewis)
  • Le Prince Caspian (Narnia) (C. S. Lewis)
  • Histoire du Docteur Dolittle (Hugh Lofting)
  • La Poste du Docteur Dolittle (Hugh Lofting)
  • Les Voyages du Docteur Dolittle (Hugh Lofting)
  • Winnetou, l’homme de la prairie (Karl May) (4 volumes)
  • La Maison de l’ours Winnie (A. A. Milne)
  • Poil de carotte (Jules Renard)
  • Kerlouan, marin du roi (Loïc du Rostu) (2 volumes)
  • Vendredi ou la vie sauvage (Michel Tournier)
  • Moineau, la petite libraire (T. Trilby)
  • Dadou, gosse de Paris (T. Trilby)
  • La Neige en deuil (Henri Troyat)
  • Viou (Henri Troyat)
  • Philipps le Portugais (Kenneth Ulyatt) (1 seul volume ?)
  • Papa-Longue-Jambes (Jean Webster)

L00068CDÀ noter également que la collection va connaître quelques déclinaisons en grand format, explorant une veine plus documentaire.

EF00572GElle s’éteindra dans le courant des années 80.

Des histoires comme vous voulez

Je ne sais pas vous, mais j’ai passé un très grand nombre d’heures dans les pages des « Livres Dont Vous Êtes Le Héros », lorsque j’étais plus jeune…

JX00177PBien entendu, dans les fameuses séries publiées par Folio Junior, mais pas uniquement !

JX00178P     JX00179P
J’ai aussi beaucoup joué avec les Enquêtes policières de la Bande des Quatre, et avec les « BDs dont vous êtes le héros » publiées par Pif Poche !!!

JX00160P JX00161P
C’est donc toujours assez drôle de voir arriver dans les rayons de la librairie la collection d’une personne qui a eu à peu près le même parcours que moi en la matière !

Parmi, donc, les très nombreux LDVELH de Folio junior (la Quête du Graal, Sorcellerie !, Défis et Sortilèges, etc.), il y a aussi deux volumes de la Bande des Quatre, deux Pif Poche, et un ensemble de titres vers lesquels, à l’époque, je n’étais pas du tout allé, les Quêtes sans Fin de Donjons & Dragons !

JX00169PBref, l’excuse pour moi de replonger dans mes vertes années, mais aussi d’aller me frotter aux nouveautés du genre, que j’ai aussi en rayon, que ce soit dans le monde de Dofus, de Koh-Lanta ou de Cluedo !

420503Je fais quelques parties et je vous redis si la magie fonctionne toujours 😉

Une plongée dans les « J’ai Lu » bleus (Leur aventure)

Loin de moi l’idée de vous faire découvrir une collection, ou de sortir de l’oubli une série d’ouvrages, en vous présentant aujourd’hui la fameuse « J’ai Lu : Leur aventure ». J’ai bien conscience de l’inutilité de la chose, tant cette série a eu un réel succès dans les années 60 et 70, inondant ainsi depuis des dizaines d’années les étales des libraires d’occasion.

bleu1Celle que l’on appelle familièrement la J’ai Lu Bleue propose des ouvrages d’histoire autour de la Deuxième Guerre Mondiale.

bleu2Les couvertures, toutes originales, étaient l’oeuvre pour la plupart d’Antonio Parras, un illustrateur populaire et prolixe de grande qualité.

bleu3La collection comptait 174 volumes (semble-t-il, après vérification sur la page Wikipedia qui lui est consacrée) (et qui est très bien faite, d’ailleurs, notamment avec la liste complète des titres)… et je viens juste d’en rentrer 57 !

bleu4À noter que cette collection fut complétée par la collection « L’Aventure aujourd’hui », aux couvertures identiques mais rouges, consacrée, elle, aux conflits modernes.

rouge

Sur les chemins de la Bretagne de Madeleine Desroseaux

Madeleine Desroseaux fait partie de ces inconnues célèbres qui ont laissé une trace ténue mais bien présente dans l’histoire littéraire, notamment bretonne.

MDesRNée à Rennes le 9 septembre 1873, elle publie très tôt des poèmes dans la presses locale. C’est dès cette époque qu’elle choisit son pseudonyme, Madeleine Desroseaux (elle s’appelle  en réalité Florentine Monier). En 1895, elle épouse André Degoul, un professeur de mathématique de Lorient, qui écrit lui aussi de la poésie.

BZ00264MC’est en 1882 qu’elle fait paraître son premier ouvrage, une plaquette de vers, intitulée  « Chaîne fleurie ».

C’est aussi à cette époque qu’avec son mari, elle édite la revue « Le Clocher breton ». C’est une revue mensuelle, traitant de la Bretagne et des pays celtiques, qui sera à l’origine du mouvement de renaissance culturel breton. On peut y lire l’actualité régionale dans les domaines artistiques, littéraire, et culturel. Le premier numéros est parrainé par Pierre Loti, et on croisera au fil des numéro l’élite culturelle de la Bretagne, comme Théodore BotrelLoeiz Herrieu, Anatole Le Braz, Charles Le Goffic, ou encore Jean-Pierre Calloc’h (qui d’ailleurs sera révélé par la revue). Autour du couple s’organise un mouvement breton, qui se fait tout à la fois culturel et amical, et c’est tout naturellement que naît chez eux un salon littéraire.

BZ00263P

Le couple André et Florentine Degoul sera d’ailleurs récompensé en 1913, par Raymond Poincaré, alors Président de la République, pour l’ensemble de ces publications.

Après la Première Guerre mondiale, Madeleine Desroseaux continue à publier ses oeuvres, où elle décrit la Bretagne telle qu’elle l’aime, avec ses sentiers, ses églises, ses fleurs d’ajoncs et ses cimetières… L’une de ses grands succès, « Les Heures bretonnes », sera couronné par l’Académie française en 1931.

Elle disparaît le 3 mai 1939, après avoir publié, en son nom propre, une dizaine d’ouvrages, dont :

  • Chaîne fleuri (1882)
  • La Bonne Auberge, comédie en 1 acte, en prose, par Madeleine Desroseaux et René Saib (André Degoul). (Le Clocher Breton (Lorient), 1902).
  • Les Heures Bretonnes. Préface de Charles Le Goffic. (Librairie académique Perrin et Cie / Éditions de la Revue des Poètes, 1930)
  • Du soleil sur la lande, Contes de Bretagne (Tallandier, 1932)
  • Felix, clerc de notaire. Roman breton (Éditions du courrier littéraire, 1935)
  • La Bretagne inconnue (Plon, 1938)
  • Sur les chemins de Bretagne. 2 volumes posthume. (Éditions du Clocher Breton, 1943-1944)

 

C’est le printemps ! Sortez prendre l’air, avec l’Encyclopédie Pratique du Naturaliste dans la poche !

Oui, c’est le printemps ! On peut à nouveau aller marcher en pleine nature… Et comme tous les ans, le début de Walking (d’Henry-David Thoreau) me revient en tête…

I wish to speak a word for Nature, for absolute freedom and wildness, as contrasted with a freedom and culture merely civil, — to regard man as an inhabitant, or a part and parcel of Nature, rather than a member of society. (Je veux ici prononcer quelques mots sur la Nature, sa liberté absolue et son aspect sauvage, en contraste avec cette liberté et cette culture simplement civile, — considérer l’homme uniquement comme un habitant, comme une partie, une parcelle, de la Nature, plutôt qu’un membre de la Société Humaine.)

NA00058PEt si on glissait dans la poche un volume de cette très jolie série, éditée dans les années 20-30, par Paul Lechevalier, l’Encyclopédie Pratique du Naturaliste ?

NA00055PCes petits volumes cartonnés, au dos toilé, proposaient l’ensemble des connaissances nécessaires au promeneur pour reconnaître les arbres, fleurs et autres éléments, qu’il pouvait rencontrer lors de ses promenades.

nature02Des planches en couleurs, tout au long de l’ouvrage, montraient les plantes et autres insectes décrits…

nature01J’ai pu établir une liste à peu près complète des volumes… La voici :

I. Les Arbres, arbustes et arbrisseaux forestiers
II. Les Fleurs des bois
III. Les Fleurs des prairies et des pâturages
IV. Les Fleurs des moissons et des cultures
V. Les Fleurs des marais, lacs et étangs
VI. Les Insectes et leur dégâts
VII. Les Algues marines des côtes de France
VIII. Les Champignons comestibles et vénéneux
IX. Les Oiseaux chanteurs, principales espèces d’Europe
X. Les Plantes médicinales
XI. Les Pierres précieuses et les pierres d’ornementation
XII. Les Arbres, arbustes et arbrisseaux d’ornement
XIII. Dictionnaire étymologique de la flore française
XIV. Histoire naturelle des moustiques de France
XV. Les Fleurs des jardins, tome I : les fleurs de printemps
XVI. Les Fleurs des jardins, tome II : les fleurs d’été (I)
XVII. Les Fleurs des jardins, tome III : les fleurs d’été (II)
XVIII. Les insectes parasites de l’homme et des animaux domestiques
XIX. Les Fleurs des montagnes
XX. La Faune des lacs, étangs et marais
XXI. Les Fleurs de la Côte d’Azur
XXII. Les Champignons comestibles et vénéneux (I)
XXIII. Les Champignons comestibles et vénéneux (II)
XXIV. Les Mollusques d’eau douce
XXV. Microscopie pratique : la faune et la flore microscopiques
XXVI. Les Oiseaux de France (I)
XXVII. Les Oiseaux de France (II)
XXVIII. Les Cactées et les plantes grasses
XXIX. Les Fleurs des jardins, tome IV : les fleurs d’été (III)

nature03Mais lâchez moi donc cet internet, et sortez ! Allez marcher ! 😀

Un rallye au pays de la Vache qui rit…

Ce genre d’objets publicitaires anciens et (parfois) improbables me plaisent toujours autant : je viens de découvrir deux jeux édités… par la Fromagerie BEL !

EF00674G_2Le premier est un RALLYE AUTOMOBILE, avec tous les jetons qu’il faut pour jouer. Il est doté du numéro 5…

EF00674GLe second est un SAFARI, là encore avec tous ses jetons non découpés. Numéroté 8 dans la série…

EF00675GDu coup, ma curiosité a été piquée, et j’ai parcouru différents sites, afin d’en savoir plus… Ce que je sais maintenant, c’est qu’ils sont certainement des années 50-60, et qu’il y a eu une petite dizaine de jeux :

  1. La Course au bon fromage (une sorte de jeu de l’oie) (attention : j’ai vu deux versions…)
  2. Sprint (une variation sur les petits chevaux)
  3. Le Jeu des quatre à quatre
  4. (aucune idée…)
  5. Rallye automobile
  6. (aucune idée, bis…)
  7. Rallye interplanétaire
  8. Le Safari

Si certain d’entre vous possèdent plus d’informations, je suis bien entendu preneur ! Je ne manquerait pas de venir améliorer cet article, en mentionnant mes sources bien sûr !

De la prestidigitation ancienne !

J’aime ce genre de petits ouvrages…

20180220_180640Malgré un état un peu avancé, c’est un joli petit trésor qui est arrivé à la librairie. Il s’agit d’un ouvrage intitulé :

Les Mille et un Amusements de société. Recueil de tours d’adresse, de cartes et d’escamotage ; de subtilités ingénieuses ; de récréations mathématiques ; d’expériences tirées de la physique et de la chimie, etc.Ouvrage orné de 150 gravures pour l’intelligence du texte. Dédié aux personnes qui veulent s’amuser et divertir les autres à peu de frais. Par Ana-Gramme BLISMON. Suivi d’un choix de petits jeux de société

Ana-Gramme Blismon ! Quel pseudonyme ! 😀

Il s’agit en réalité de Simon-François de Blocquel. Mais comme il est l’un des éditeurs du volume, il a pris les deux premières lettres de son nom de famille, et son premier prénom, obtenant ainsi : B L S I M O N, ou plutôt : BLISMON…

20180220_180708L’ouvrage est un traité ancien de prestidigitation, divisé en cinq parties :

  • Nouveau recueil de tours divertissants (72 pages)
  • Récréations mathématiques, subtilités ingénieuses, etc. (72 pages)
  • Le Physicien divertissant (76 pages)
  • Les Tours de cartes les plus amusants (84 pages)
  • Petits jeux de société (46 pages)

20180220_180734Chacune des quatre premières parties se terminent avec un ensemble de planches gravées (dont un grand nombre dépliantes), qui éclairent et exposent les subtilités des tours présentés dans le volume.

20180220_180720Cet amusant traité est resté totalement complet, notamment des planches, même si l’état nous montre qu’il servit beaucoup (pour la joie de l’ancien propriétaire et de ses proches !).

20180220_180809Bonn lecture ! Et je veux être présent lors vos prochains tours de cartes !