Une nouvelle liste thématique : Histoire, Militaria, Politique

Je vous propose aujourd’hui la troisième liste thématique de la librairie.

liste03Après une liste sur les communautés seventie’s et la contre-culture, et une deuxième consacrée à l’enfantina ancien, la nouvelle liste est consacrée cette fois à l’Histoire.

Vous pouvez la télécharger >> ici << .

C’est un petit florilège des livres que la librairie propose, notamment sur la Chouannerie ou le Premier Empire, sur les guerres de 70, de 14-18 et de 39-45

Bonne lecture !

Les Albums Dodo… ou retour à ma tendre enfance !

Au plus profond de mes souvenirs, dans ces tous premiers temps où on me lisait des histoires, il y a ces albums Dodo, des éditons des Deux Coqs d’Or

EF00658GDès que je rentre un exemplaire de cette collection, je me sens comme chez moi. Vous savez, ce sentiment de revenir là où tout à commencé…

L00054AGLa collection compte une cinquantaine de titres, édités vers la fin des années 60 et le début des années 70. Ce sont des albums agrafés (de 23,5 x 25,5 cm), qui font 12 pages, sur du papier fort, et leur couverture est pelliculée.

L00053AGLes illustrateurs sont tous de très grands noms du milieux : Garth Williams, Gerda Muller, Richard Scarry, Giannini, Paul Durand

EF00655GAvec la jolie pile qui vient d’arriver à la librairie, et après un petit tour sur internet, voici donc un essai de liste la plus à jour possible 😉

  • Pomme et Piffe (n°1)
  • Tout petits animaux (n°2)
  • Allons voir nos amis (n°3)
  • Petit Lapin mon ami (n°4)
  • Le chaton et le lion (n°5)
  • La clé magique (n°6)
  • Trois chatons polissons (n°7)
  • La petit chien fantaisiste (n°8)
  • Boum-Boum le biquet (n°9)
  • Pic-Pic et Peluche apprennent à compter (n°10)
  • Le déjeuner des animaux (n°11)
  • Petit Lapin dans les choux (n°13)
  • Pomme et Piffe à la plage (n°14)
  • Le gros ours brun (n°15)
  • Mes animaux préférés (n°16)
  • Le malin Petit Lapin (n°17)
  • Patapouf l’ourson (n°18)
  • La fête du printemps (n°19)
  • Le petit lion à lunettes (n°20)
  • Que dit Petit Poussin ? (n°21)
  • Pomme et Piffe font de la peinture (n°22)
  • La maison de Monsieur Lapin (n°23)
  • Noisette l’écureuil (n°24)
  • Pomme et Piffe à la montagne (n°25)
  • Petit Lapin dans les neiges (n°26)
  • Tricotine en promenade (n°27)
  • Pomme et Piffe à l’école (n°28)
  • Petit Lion au bord de la mer (n°31)
  • Bon voyage Petit Lion (n°33)
  • Carline la marmotte (n°36)
  • Boum-Boum le biquet saltimbanque (n°38)
  • Carline joue à cache-cache (n°39)
  • Noisette et le chat caoutchouc (n°41)
  • Le goûter de Carline la marmotte (n°42)
  • Petit Lion chez l’oncle Hippopotame (n°47)

L00056AGEt j’ai également trouvé quelques titres, dont je ne connais pas encore le numéro d’ordre (d’ailleurs, si vous, lecteur, pouvez compléter mes informations, n’hésitez pas à m’envoyer un message !)

  • Boum-Boum le biquet voyage
  • Boum-Boum le biquet chasseur de renard
  • Boum-Boum le biquet et le canard Croquemiton
  • Carline la marmotte et le renard
  • Joyeux anniversaire Petit Lion
  • Le caneton étourdi
  • Les jeux de Carline la marmotte
  • Noisette l’écureuil et ses amis
  • Noisette l’écureuil explorateur
  • Noisette l’écureuil s’échappe
  • Petit Lapin en visite
  • Petit Lapin et le chien Polichinelle

L00058AF

Entre Hemingway et Prassinos…

Voila donc un joli cartonnage qui a poussé la porte de la librairie aujourd’hui !

20180207_141525Il s’agit du beau roman d’Ernest Hemingway, qui trouve une modernité supplémentaire enchâssé dans ce cartonnage éditeur Gallimard, réalisé d’après une maquette de Mario Prassinos !

20180207_141532Le tirage en cartonnage (de juin 1948) fût numéroté. Il fût imprimé sur Alfa Mousse Navarre filigrané.

20180207_141545Notre exemplaire, hélas, est quelque peu roussu (comme souvent avec les papiers de ces années d’après-guerre).

Carnet d’arpentage des terres ensemencées aux Alluets-le-Roi en 1833

Voici une jolie trace du passé d’une petite ville des Yvelines, qui est arrivé à la vente à la librairie, bien loin de chez elle !

RG00102MIl s’agit d’un carnet manuscrit,  qui porte sur la page de titre « Arpentage des terres ensemencées en seigle, bled, avoine, luzerne, pois & vesce pour la moisson de Mr Gallois, fermier, aux Alluets-le-Roi, par Mr Commellier Père, géomètre à Orgeval, canton de Poissy. Avril 1833« .

RG00102M_2Le carnet est broché, fait 32 pages, et est quasi intégralement écrit. Les pages de contre-gardes antérieure et postérieure portent une table, et les seuls trois dernières pages sont vierges. Le reste du carnet propose les plans des champs arpentés de la commune de Les-Alluets-le-roi, avec informations sur le contenu et/ou les propriétaires, accompagnés de listes et de côtes diverses.

RG00102M_3Un fort joli (et rare) document, en bel état.

Hokusaï, et l’ Ippitsu Gafu

Hokusaï est certainement l’artiste japonais le plus connu en Occident.

fujiyama2Ses vues du Mont Fuji, notamment, furent parmi les premières estampes (ukuyo-e) vraiment connues des occidentaux. Et Hokusaï est aussi, certainement, l’artiste japonais qui influença le plus les peintres impressionnistes, parmi lesquels Paul Gauguin, Vincent Van Gogh, Claude Monet ou Alfred Sisley.

fujiyama1Outre ses estampes, Hokusaï publia quelques ouvrages, qui se situe toujours entre le manuel de dessin et une vision philosophique du monde où l’homme n’est qu’un élément au milieu de la nature, et se doit de se rapprocher d’elle.

C’est le cas de l’ouvrage que la librairie vous propose, l ‘Ippitsu Gafu (ippitsu, c’est l’art d’achever un dessin en un seul coup de pinceau).

CouvertureSous un brochage japonais et une couverture muette, l’ouvrage propose 29 feuillets doubles, plus un feuillet de préface (en japonais) et une page in-fine de colophon.

AR00170M   AR00170M_2
 

AR00170M_5   AR00170M_6
 

AR00170M_7   AR00170M_8

L’ouvrage date certainement de 1823, et est vraiment resté en bel état.

Ribouldingue, Filochard et Croquignol hantent la librairie !

Certains ont découvert les publications Offenstadt grâce aux Pieds Nickelés… Pour moi, c’est l’inverse 😀

pieds nickelésGrand lecteur de José Moselli, je tente toujours de mettre la main sur toute publication de la célèbre écurie Offenstadt (connue principalement sous les aspects de la Société Parisienne d’Édition). Et c’est dans les page de L’Épatant, bien sûr, que j’ai découvert, il y a maintenant pas mal d’années, la célèbre bande des Pieds Nickelés.

c5a0d4b9316a5535823f99bccacc785eJe rentre régulièrement des « Beaux Albums de la Jeunesse Joyeuse » … Mais cette fois, c’est une publication plus ancienne qui est proposée à la librairie !

rois du caoutchoucIl s’agit de l’ÉDITION ORIGINALE de l’album « Les Pieds Nickelés rois du caoutchouc » (en 1938). Dans un vraiment bel état, qui plus est !

BD01066M_2L’occasion de plonger dans les aventures des trois plus célèbres escrocs de la planète BD !

En retard, mais de tout coeur !!!

C’est un peu en retard, mais en même temps en le pensant du plus profond du coeur, que je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2018 !

livreCette année encore
Le bon à rien que je suis
Dans sa hutte d’herbe

À la différence de celle de Kobayashi Issa, ma hutte n’est pas faite d’herbe, mais de livres… Que cela ne vous empêche pas de venir me rendre visite 😉

Alliance des Jacobins de France avec le ministère anglais, de Méhée de la Touche

Voila un morceau d’histoire digne des plus grands romans d’espionnage…

HT00161MMéhée de la Touche (1760-1826), est un espion au service de Bonaparte. En 1803, il monte une opération d’infiltration des milieux royalistes en exil à Londres, afin de déjouer d’éventuelles conspirations contre le Premier Consul.

À Londres, il se fait passer pour un contre-révolutionnaire, qui serait poursuivi par la police française, et parvient même à tromper l’un des meilleurs agents anglais de l’époque, Francis Drake (diplomate à Munich et soutien des royalistes).

L’Angleterre, ignorant bien sûr ses véritables intentions, dote Méhée d’une somme de 192 000 livres pour sa contribution au renversement de Bonaparte !

Ce volume constitue les mémoires de Méhée de la Touche, passionnante de bout en bout et remplie d’anecdotes, et de portraits (au vitriol) des exilés français à Londres. Il contient également la correspondance entre Méhée et Drake, pour le moins compromettante pour ce dernier.

C’est un document incroyable, qui nous permet une plongée dans l’incroyable vie des espions de cette époque, tentant de survivre enchevêtrés dans les complots incessants.

À noter que Méhée de la Touche prit également part à l’attaque du Palais des Tuileries et devint Secrétaire de la Commune de Paris, puis Premier Secrétaire du Ministère de la Guerre sous le Directoire. À la suite du Coup d’état du 18 Fructidor, il fut condamné au bagne mais parvint à s’échapper.

Autres Contes du chat perché, de Marcel Aymé et Nathalie Parain

« Je me suis assis sous un pommier, et le chat m’a raconté des aventures qu’il était seul à connaître, parce qu’elles sont arrivées à des bêtes du voisinage et à deux petites filles qui sont des amies. Ces Contes du chat perché, je les donne ici sans rien y changer. L’opinion de mon ami le chat est qu’ils conviennent à tous les enfants qui sont encore en âge où on peut comprendre les bêtes et parler avec elles. »

EF00581M_2 Cette jolie introduction, on peut la lire dans le premier volume des Contes du chat perché, de Marcel Aymé. Et elle dit tout de cette série de jolis ouvrages pour enfants : la nature, l’enfance, le merveilleux animalier.

EF00581MEt c’est d’ailleurs aussi dans cet esprit que Nathalie Parrain a effectué un travail graphique remarquable.

EF00581M_3Cette artiste d’origine russe amena à l’illustration de livre d’enfants, une pointe de l’art constructiviste russe de l’époque (à la Malevitch). Elle fut l’une des premières à considérer qu’un livre pour enfant n’était pas un sous-livre, et qu’il fallait le considérer, bien évidemment, comme un objet de culture à part entière !

La Survivance des Mérovingiens à Rennes-le-Château ?

L’énigme de Rennes-le-Château, et de l’abbé Saunière, hante les pages d’un nombre considérable d’ouvrages et autres exégètes de l’Histoire Secrète. Louis Vazart fut l’un de ces auteurs érudits qui se penchèrent sur la question.

Après recherches diverses, voici sa thèse (très grossièrement résumée) :

Dagobert II a été assassiné près de Stenay en 679, ce qui fait de lui, de ce fait, le dernier des rois mérovingiens. Mais nulle information n’est réellement donnée quant à son fils, Sigesbert IV… Ce dernier se serait installé à Rennes-le-Château, assurant ainsi, en secret, la survivance des Mérovingiens, et mêlant cette lignée royale aux découvertes de l’abbé Saunière.

Dagobert IICette thèse, il la défendait dans l’association qu’il a créé (« le Cercle Saint Dagobert II ») et dans les livres qu’il auto-éditait. Et nous venons juste de rentrer un exemplaire de son ouvrage « Dagobert II et le mystère de la cité royale de Stenay ».

Ce tirage tapuscrit est rempli de reproduction de documents et photographies, à l’appui de sa vision historique, dont l’« Abrégé de l’histoire du roy Dagobert II » du Réverend-Père Vincent, datant de 1702, et qui occupe les dernières pages de cet ouvrage.

documentsQui plus est, dans notre exemplaire (numéroté « 002 » de la « prépublication 1983 »), nous avons découvert :

  • une enveloppe issu du « Cercle Saint Dagobert II » avec les cachets de l’association imprimés dessus
  • une deuxième enveloppe, à l’identique, mais contenant le n°1 des « Études mérovingiennes », ainsi que quelques éléments sur les activités de l’association
  • deux petits documents concernant le pèlerinage de 1984 à Stenay en l’honneur de Saint Dagobert II
  • une enveloppe dans laquelle on trouve deux négatifs (du sceau et du cachet) et deux reproductions de ces mêmes négatifs, sur de petits papiers

Un rare ensemble autour de cette énigme historique…

Librairie d'occasion à Montfort sur Meu