Ma P’tite Librairie – Le Retour

Cher.e.s client.e.s,

J’espère que chacun d’entre vous, ainsi que vos familles et ami.e.s, se portent bien, et que la pandémie n’est pas passée vous dire bonjour trop intimement.

De mon côté, et grâce à ma présence sur internet, mon confinement fut très productif et très intense ! Je tenais d’ailleurs ici à REMERCIER AVEC LA PLUS GRANDE FORCE POSSIBLE l’ensemble du personnel de LA POSTE, qui a continué à assurer le service, et a ainsi permis à Ma P’tite Librairie de maintenir son activité.

La PosteEt aussi, bien entendu, je tenais à remercier l’ensemble des personnes qui ont continué leur travail, pour nous : personnel soignant (hôpitaux, EHPAD…), bien sûr, mais aussi le personnel des commerces alimentaires, éboueurs, policiers, agriculteurs et éleveurs, et j’en oublie certainement…

merciCe message, il est aussi là pour vous expliquer comment la librairie va rouvrir ses portes dès le lundi 11 mai, pour une période d’adaptation post-confinement.

La librairie sera ouverte 6 jours sur 7 (du lundi au samedi) de 14h à 18h, ou, en dehors de ces plages horaires, sur rendez-vous.

librairie masquéJe serai, pour cette occasion, un Libraire Masqué 😉 Je vous demande aussi de jouer le jeu, et d’avoir votre propre masque de protection.

Comme le préconise les autorités de santé, je dois également limiter l’accueil dans la librairie à 1 personne (ou 1 couple). De plus, hélas, dans ces premiers temps, vous n’aurez pas la possibilité de flâner dans les rayons, ni de manipuler les livres. C’est moi qui irai chercher dans les rayons les éventuels ouvrages que vous me demanderiez. C’est une décision que je prends à contre-coeur, bien sûr, tant je sais (pour en être un fervent adepte !) comme il est agréable de se promener dans une librairie, et de picorer de-ci de-là, pour découvrir quelle pépite se cache dans les rayons…  Mais dites-vous que ce n’est que temporaire 😉

Si vous souhaitez tout de même flâner dans le stock, vous pourrez le faire virtuellement sur les différents sites où je suis présent, ou même via le tout nouveau programme de fidélité MyLoope (mis en place par l’Office de Commerce « Pourpre et Boutique »), sur le site duquel je propose une Boutique de Pré-Commande : choisissez, validez, et je vous mets l’ouvrage de côté pour que vous puissiez venir le récupérer ! Simple et efficace ! 🙂

Unitag_QRCode_1588831462166J’ai, enfin, réorganisé l’entrée de la librairie, pour que toutes ces dispositions soient possibles : dans la mesure du possible, la porte d’entrée restera ouverte (pour vous permettre de ne pas toucher la poignée), un espace vous est réservé en entrant, et sur un petit comptoir, vous trouverez mouchoirs et gel hydro-alcoolique, ainsi que le terminal de carte bancaire (c’est le type de paiement préconisé, et d’ailleurs, le plafond du Paiement Sans Contact passe à 50 € dès le 11 mai).

Par ailleurs si vous avez profité du confinement pour faire du tri et de la place chez vous, bien entendu, la librairie continue à acheter tout type de livres. Passez donc à la librairie (ou passer d’abord un coup de téléphone si les quantités sont vraiment très importantes) ! Je pourrai y jeter un oeil (toujours en respectant, bien sûr, les préconisations sanitaires).

BREF : le libraire est de RETOUR, et il est ENCHANTÉ de vous retrouver !!!

Portez vous bien !

Jérôme

Des « plantes monstrueuses (…) aux inconcevables floraisons »

Une citation de Léon Bloy, dans le titre de ce billet, pour vous annoncer un incroyable arrivage aujourd’hui à la librairie : une quantité importante d’ouvrages consacrés… aux orchidées !

20191107_084226Au premier rang de ces publications, 15 livraisons des « Lindenia ». Ces grands fascicules (env. 28.50 x 36.50 cm) proposaient l’ « Iconographie des orchidées ».

0-lindenia-04Oeuvre majeure de Jean Linden (un botaniste et explorateur belge, spécialiste de la question), cette somme naturaliste proposait un texte, mais surtout un grand nombre de magnifiques planches en couleurs consacrées à ces fleurs.

20191107_083959Les fascicules simples en présentaient en générale 4, les fascicules doubles entre 7 (quand l’une des planches s’étalait sur une double page) à 8. Ce qui permet une explosion de couleurs et de formes comme « capturées » sur les lithographies…

20191107_084247 20191107_084502 20191107_084200 20191107_084113Bref, un ensemble iconographique assez magnifique… Ensemble qui se trouve complété par différentes autres publications, comme cet ouvrage du Comte O. de Kerchove de Denterghem, à la toute fin du XIXe siècle, intitulé sobrement « Le Livre des Orchidées ».

20191107_084736Ce livre, une somme incroyable des connaissances de l’époque sur ces plantes magnifiques, est lui aussi abondamment illustré de planches en couleurs.

20191107_084831 20191107_084846
 

20191107_084950 20191107_084924

Dernière petite curiosité, au milieu de l’arrivage : ces trois petites aquarelles originales, consacrées au sujet…

20191107_153046Voila donc une superbe explosion de couleurs au milieu du gris automnal de ces derniers jours…

Venez traîner à la librairie, ou dans les boutiques des différents sites où je suis présent (listé dans l’onglet « Informations pratiques » de ce blog), pour en avoir plein les yeux !

Collaboration : Hurler avec Saint-Loup …

Marc Augier, plus connu sous le pseudonyme de Saint-Loup, est un écrivain collaborationniste français.

Les HérétiquesEngagé à l’extrême-droite (sur son parcours intellectuel, lire l’excellent article « Le versant de l’ombre » d’Emmanuel Nadal), Saint-Loup va publier, pendant la Deuxième Guerre Mondiale, un certain nombre d’articles et de livres chantant son admiration pour l’Allemagne nazie et ses dirigeants.

CouvertureAinsi, cet ouvrage que nous proposons à la librairie, intitulé « J’ai vu l’Allemagne. Printemps 1941 ». Car au printemps 1941, donc, Marc Augier se rend en voyage en Allemagne (voyage organisé par le IIIe Reich), et consigne ses impressions dans ce livre. Il y encense  le « peuple allemand » et son gouvernement, appelant les différentes nations à aider l’Allemagne qui a pour objectif « noble » l’édification d’une Europe Nouvelle. Il rencontre à Leipzig des prisonniers de guerre « qui se sentent libres » et des travailleurs volontaires « qui ne connaissent plus la France » !…

Page 1Il y a quelques mois, déjà, j’avais mis en vente un certain nombre d’ouvrages de cet auteur, dont quelques uns dédicacés à Raymond Jegaden (ancien milicien SS du Benzen Perrot, une unité indépendantiste bretonne, ayant combattu à la fin de de la Deuxième Guerre Mondiale sous uniforme nazi) Sur l’une de ces dédicaces, d’ailleurs, Saint-Loup avait dédoublé, au niveau de sa signature, le « S » initial, sous la forme de deux éclairs…

HT00397MMais ces ouvrages avaient trouvé preneur avant que je ne puisse vous les présenter sur le blog ! Je profite donc de ce nouvel arrivage pour vous en toucher deux mots…

Comme toujours, faites donc un tour du côté des différents sites marchands où je suis présents (eBay, Rakuten, Abebooks, Delcampe …)

Une belle affiche de Boucq

Je dois avouer : je n’ai découvert réellement François Boucq qu’avec sa série « Bouncer » Mais quel choc !

BouncerDepuis, je rattrape mon retard, quand ses albums passent la porte de la librairie… Mais cette fois, ce qui a trouvé le chemin de la librairie, c’est une grande affiche (60 x 120 cm), réalisée par lui pour un groupe de rock ! Une rareté !

BD02381GElle a été réalisée pour le groupe « Happy Apple » (composé de Erik Fratzke à la basse, Dave King à la batterie et Michael Lewis au saxophone), et reproduit, en grand format, le dessin que François Boucq avait réalisé pour la couverture de leur album. Magnifique…

Elle est en vente sur les différents sites où je suis présent, comme par exemple eBay ou Rakuten.

Un livre animé … pour adultes !…

Voici un livre assez amusant !

CouvertureViens d’arriver dans nos rayons un ouvrage intitulé « Ah ! La Belle Époque ! » C’est un livre animé (avec des petits éléments en pop-ups, et des languettes à tirer pour faire bouger les illustrations), mais sur un thème gentiment adulte 😀

CU00328G_3Ainsi de la main de ce monsieur chic, au bras de sa femme, qui se fait baladeuse quand elle passe à proximité de la bonne… Ainsi cette chasse aux oiseaux ou aux papillons, ces jeux de croquet…

CU00328G_2Situé graphiquement dans les jeunes années du XXe siècle, ce livre est l’oeuvre de Lesley Jane Kaiser (pour les idées), Claude Pistache (pour l’adaptation), Keith Moseley et John Strejan (pour la maquette et les mécanismes) et Borje Svensson (pour les illustrations).

Il peut être trouvé, par exemple, dans notre boutique eBay ou Rakuten.

Jeanne Malivel et ses gravures sur bois

Sous une reliure amateure muette se cache un très joli ouvrage…

20190615_093949Il s’agit de l’ « Histoire de notre Bretagne » de C. Danio (pseudonyme de l’écrivaine Jeanne Correler-Danio). Ce texte est assez contestable et contesté dans son déroulé et ses pré-requis idéologiques. On peut par exemple lire dès les premières lignes une charge contre les échanges culturels, une apologie des Celtes comme seuls à « garder l’ancienne tradition », et une description très aryenne du peuple breton (« Les Celtes étaient grands, blonds, avec des yeux clairs »). Il n’est nullement étonnant dans ses conditions de voir cette autrice se ranger du côté des Occupants lors de la Deuxième Guerre Mondiale.

20190615_094421L’ouvrage est par contre un chef-d’oeuvre esthétique, car les gravures (toutes sur bois) ont été réalisées par la grande artiste Jeanne Malivel.

20190615_094031Cette artiste majeure de l’époque (et qui croisera et se mesurera avec les plus grands, Maurice Denis en tête) découvrit la xylogravure en 1919, et donna à cette technique parmi ses plus belles oeuvres.

20190615_094004 20190615_094020
Cette « Histoire de notre Bretagne », publiée en 1922, montre combien très vite Jeanne Malivel a maîtrisé son sujet, et produit des oeuvres de tout premier plan.

20190615_094155 Elle continuera d’utiliser la xylogravure jusqu’à sa mort en 1926. Elle était même devenue professeure de gravure à l’École des Beaux-Arts de Rennes dès 1923.

20190615_094105 20190615_094314
Ses compositions sont à la fois très marquées par l’époque de production (il faut se souvenir combien la gravure sur bois est importante dans les productions livresques, depuis les années 10 et jusqu’aux années 30) mais en même temps, et surtout, totalement novatrices et modernes, encore maintenant, tant dans l’organisation interne de la gravure que dans la place qu’elle donne à celle-ci dans la page imprimée.

20190615_094122 20190615_094350
Et cet ouvrage propose un nombre assez impressionnant d’oeuvres de bois de Jeanne Malivel, toutes, ou quasi, portant sa signature, elle aussi graphique et moderne :
20190615_094506Venez donc plonger dans son oeuvre, et découvrir l’ouvrage à la librairie (ou sur internet).

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez aussi effectuer une première approche avec les fiches Wikipedia de Jeanne Malivel et de Jeanne Corroler-Danio, ou ce petit reportage INA de 1995 qui lui est consacré.

Du sensationnel et des images chocs entrent dans notre RadaR…

Pour la petite histoire, j’avoue que je ne connaissais pas le journal « RadaR ». Mais ce week-end, à Redon, lors des Mystériales (un excellent salon auquel j’ai participé avec une grande joie !), une cliente m’a proposé un petit lot de cette publication… Et me voila plongé dans cet incroyable hebdomadaire choc 😉

RadaR n°144Cette publication est assez typique des journaux à sensations. Faisant ses Unes et ses articles principalement sur les faits divers (et souvent même des faits divers assez violents), il aborde également différents types d’actualités (principalement l’aspect People, avec starlettes et strip-teaseuses…) Mais il leur arrivera parfois aussi de réaliser des enquêtes photographiques un peu plus poussées.

Radar n°148La grande raison du succès de ces journaux, ce sont leurs Unes, qui devaient attirer le passant, et l’inciter à acheter le numéro. RadaR ne fait pas exception, et propose des Unes dessinées (pendant une période, ils réaliseront des Unes avec photographies, mais reviendront assez vite à leur premières amours). Ces compositions chocs sont l’oeuvre principalement de quelques illustrateurs, comme Angelo Di Marco (spécialiste italien de ce type de journaux), André Chéret (le papa de Rahan !) ou Daniel Billon (qui reprendra Barbarella après Jean-Calude Forest)…

Radar n°138N’hésitez pas à venir jeter un coup d’oeil à la librairie, pour voir les exemplaires que nous proposons à la vente. Vous pouvez également voir nos offres ici.

VP00361GPour plus d’informations sur la publication, vous pouvez aussi allez lire la page Wikipédia consacrée au journal.

Vroum ! La librairie sur les chapeaux de roues ! :-D

Il y a peu, à la librairie, est arrivé tout un lot concernant les voitures anciennes. Un très joli ensemble, qui nous fait plonger dans l’univers du tout début de la mécanique !

20190208_094936Au milieu de ces ouvrages, deux belles trouvailles : tout d’abord, trois volumes de la série écrite par René Bellu, consacrés respectivement aux voitures Renault, Peugeot et Citroën, de leurs origines aux années 80. Chaque volume est rempli de photos, de croquis et de textes explicatifs, faisant d’eux de véritables mines d’informations.

20190208_095030Les jouets-voitures ne sont pas oubliées, avec les deux volumes de référence concernant la marque Solido ! Écrits par Bertrand Azéma, ces ouvrages (qui couvrent, pour le premier, les années 1932 à 1957, et pour le second, 1957 à 1991), en plus de leur texte lui même passionnant, propose une iconographie très fournie, avec croquis, anciennes pubs, photos…

20190208_095147Il y a aussi d’autres petits volumes sympathiques, comme « Les Dossiers de l’Illustration » sur l’Automobile, des ouvrages de photographies montrant les Jaguar ou les cabriolets français

20190208_095225Bref, un bel ensemble qui vient compléter notre petit rayon (où l’on trouvait déjà de vieilles notices d’entretien, ou un texte ancien sur les moteurs d’automobile (datant de 1926 !)

L00006BCVenez mettre les mains, si ce n’est dans le cambouis, en tout cas dans notre rayon 😀

Je vous ai déjà dit tout le bien que je pense de Denys Moreau ?

Un petit article en passant : l’année dernière, je découvrais Denys Moreau et son « Spinoza, un kif compliqué » (publié chez 6 pieds sous terre).

spinozaMes amis savent l’intérêt que je porte au philosophe, et ce petit livre m’intriguait… et m’a bien fait marrer ! Par hasard, j’entrais en contact avec l’auteur. Et maintenant, je dis tout le bien que je pense de lui dès que je le peux 😀

BD01681PEt depuis une semaine, à la librairie, quelques uns de ses fanzines, et de ses cartes postales, sont en vente ! Si vous voulez découvrir son trait et son humour, c’est l’occasion, non ?

BD01684M BD01685M

VP00319P

Petit sac gris dans la nature :-(

Ce matin, le libraire a été un boulet…

AttentionAu IKEA de Rennes-Pacé, j’ai été acheté des sur-meubles pour le rayon des Livres pour Enfants… et j’y ai PERDU MON PETIT SAC GRIS.
Dans ce sac bandoulière, il y avait les chéquiers de la librairie (du coup, bonjour Madame la banque, Opposition, tout ça…), mais aussi quelques petits éléments sans valeur mais auxquels je tenais beaucoup (sans compter la valeur sentimentale dudit sac gris).
Bref, si vous avez retrouvé ce sac, n’hésitez pas à me contacter, via FaceBook ou au téléphone de la librairie : 09 54 26 32 47 (au besoin, laissez un message, je vous rappellerais, bien entendu !)